Connectez-vous

Société

Bénin : le complexe parc W sera éligible au tourisme

Publié

le

Dans quelques années, le complexe parc w-Bénin restauré sera éligible au tourisme à l’instar du parc national pendjari dont il est contigu. Pour offrir les conditions propices de sécurité à cette activité, un contrat de délégation de gestion, de financement et de développement est intervenu le jeudi 25 Juin 2020 entre le gouvernement du Bénin et l’Ong international African Parks.

En l’absence de possibilité de se réunir physiquement, c’est par visioconférence que les parties prenantes ont signé la convention. L’accord qui a vocation à s’appliquer pendant dix ans comporte d’innombrables innovations. African Parks est reconnu sur le continent pour avoir des expériences avérées  pour une gestion moderne des réserves biosphères. 

Ce constat a milité en faveur du choix de l’exécutif. «Le Chef de l’Etat, le Gouvernement et moi-même, attendons que votre savoir-faire instaure une dynamique réelle et durable en faveur de nos aires protégées », a confié  le ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable, José Didier Tonato au Directeur Général d’African Parks. Cet accord a vu le jour grâce au Plan d’intervention Prioritaire pour la réhabilitation et le développement du complexe W cofinancé par la fondation des Savanes Ouest africaines et le Gouvernement du Bénin.

L’exécutif attend de ce partenariat le renforcement de la plateforme sécuritaire du parc W en raison de l’expansion du terrorisme, l’acquisition de nouvelles technologies dans la gestion du parc et la préparation progressive du terrain en termes d’infrastructures au développement du tourisme. Le partenaire est confiant dans l’aboutissement du projet. «Malgré les enjeux futurs, ce partenariat donnera un nouvel élan et un avenir avec beaucoup plus d’espoir, non seulement pour le parc W-Bénin et ses communautés, mais aussi pour une coopération plus importante dans la région afin d’asseoir le développement durable du complexe WAP », a affirmé le Directeur Général d’African Parks Peter Fearnhead.

Le complexe W-Arly-Pendjari, également appelé «complexe WAP», est un site naturel transfrontalier classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, situé au Burkina Faso, au Niger et au Bénin. S’agissant du Bénin, malgré la mise en délégation, ce dernier n’a pas sacrifié totalement ses compétences locales en matière de promotion et de protection des aires protégées. Certes le Centre national de gestion des réserves de Faunes (CENAGREF) est déchargé de l’exercice direct des fonctions d’aménagement et de gestion durable au niveau des deux complexes parcs nationaux. Il conserve à en croire son directeur général l’exclusivité des missions de supervision des interventions dans le secteur de la gestion durable de la faune et de préservation de la biodiversité dans les écosystèmes naturels nationaux.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *