Connectez-vous

Afrique

Crise politique au Mali: le président Ibrahim Boubacar Keïta veut un gouvernement d’union nationale

Publié

le

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta a déclaré être ouvert au dialogue pour une sortie de crise dans le pays. Devant des membres de sa majorité à Bamako, il a proposé samedi, un gouvernement d’union nationale afin d’engager des réformes pour un retour à la normale. Une approche que partagent ses partisans.

L’ancien ministre malien des Affaires étrangères, qui dirige un Tiéman Hubert Coulibaly, de la majorité présidentielle explique : « Le président de la République nous a donné son point de vue, sachant qu’il a fait une offre de gouvernement d’union nationale en proposant à l’ensemble des sensibilités politiques de se retrouver au sein de cet exécutif-là afin de conduire les réformes nécessaires pouvant éviter à notre pays des épisodes similaires. »

A la table du dialogue plusieurs sujets : l’avenir de la Cour constitutionnelle après la démission de quatre des neuf sages et la situation de l’Assemblée nationale où l’élection de 31 députés ont été repêchés par la Cour après avoir été déclarés battus lors de la proclamation des résultats provisoires.

« Nous soutenons les efforts entrepris par la Cedeao qui ont permis de faire émerger des recommandations pour une sortie de crise. En pleine adéquation avec le président Kéita dont je salue une fois encore la détermination et le courage, nous nous sommes tous rejoints sur l’urgence de mettre en œuvre rapidement des mesures visant à apaiser le climat politique », a déclaré le président Emmanuel Macron lors la rencontre du G5 Sahel en Mauritanie.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *