Connectez-vous

Monde

ONU : la Russie et la Chine imposent leur veto sur le dossier de l’aide humanitaire en Syrie

Publié

le

La Russie et la Chine ont imposé le mardi 07 juillet 2020, leur veto à un projet de résolution du Conseil de sécurité destiné à prolonger l’opération transfrontalière menée depuis la Turquie pour livrer de l’aide en Syrie.

Ceci en dépit d’avertissements de l’Onu sur l’importance de cette aide pour la vie de millions de civils. En effet, cette opération humanitaire, lancée en 2014 et prolongée à plusieurs reprises, arrive à son apogée ce vendredi 10 juillet. Ainsi, le Conseil de sécurité a encore trois jours pour négocier un accord et sauver les deux points de passage au nord-ouest du pays qui pourraient être supprimés.

Le Conseil avait autorisé en janvier, la poursuite des livraisons d’aide mais en réduisant le nombre de points de passage après que la Russie et la Chine, s’étaient opposées au prolongement des opérations transfrontalières depuis l’Irak et la Jordanie.

La Chine pour sa part a expliqué que l’application de son veto est due au refus de l’Allemagne et de la Belgique de prendre en compte sa demande d’une mention condamnant les sanctions unilatérales américaines imposées à la Syrie.

Un projet de résolution présenté par la Russie doit désormais être voté. Il prévoit d’autoriser seulement un point de passage depuis la frontière turque, contre deux actuellement, pour une durée de six mois. Les treize pays en faveur du dispositif savent que si les négociations dure, la Russie et la Chine pourront annuler tout renouvellement de passage. Ce qui pourrais bloquer toute l’aide en l’endroit de la Syrie.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *