Connectez-vous

Monde

Coronavirus : l’OMS demande ‹‹ des preuves tangibles ›› sur la transmission par l’air

Publié

le


Un groupe de 239 scientifiques internationaux ont déclaré que le mode de contagion de la pandémie du covid-19 serait aussi par l’air et depuis cette déclaration, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a averti ce mardi 07 juillet, que la pandémie accélère à une grande vitesse et a reconnu que ‹‹ des preuves émergeaient ›› sur la transmission par l’air de ce virus .

Dans une lettre ouverte publiée ce lundi 06 juillet 2020 dans la revue ‹‹ Clinical Infections Diseases d’Oxford ››, plus de 200 scientifiques internationaux ont fait appel à l’Oms et la communauté médicale internationale à ‹‹ reconnaître le potentiel de transmission aérienne du covid-19 ››.

Pour Isabella Annesi-Maesano, directrice de recherche à l’Institut national de la santé et de la recherche national, l’une des signataires de cette lettre, l’Oms doit revoir sa position face à cette découverte. Elle s’exprime en ces termes : ‹‹ l’Oms dit qu’il n’y a pas de preuve. Mais moi, j’ai envie de dire que l’absence de preuve n’est pas une preuve d’absence. C’est-à-dire qu’il y a beaucoup de données. Et même s’il n’y avait pas ces données, l’Oms devrait être prudente.››

Dans une conférence de presse virtuelle, Benedetta Allegranzi, une responsable de l’OMS, a déclaré : « Nous reconnaissons que des preuves émergent dans ce domaine et par conséquent nous devons être ouverts à cette possibilité et comprendre ses implications ». Elle poursuit en disant que « La possibilité d’une transmission par voie aérienne dans les lieux publics, particulièrement bondés, ne peut pas être exclue. Les preuves doivent toutefois être rassemblées et interprétées » tout en recommandant « une ventilation efficace dans les lieux fermés, une distanciation physique. Lorsque ce n’est pas possible, nous recommandons le port du masque », a-t-elle ajouté.

Toutefois, on espère une réaction de la part de l’institution en charge de la santé face à cette découverte des scientifiques sans oublier qu’elle a été très critiquée par sa gestion de la pandémie depuis le début.

Cynthia Nadège Dossou

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *