Connectez-vous

Politique

Commune d’Adja-Ouèrè : la maire Karamatou Fagbohoun sur un fauteuil éjectable

Publié

le


Mauvaise nouvelle pour le Conseil communal d’Adja-Ouèrè. La Cour suprême a rendu un arrêt ce jeudi 03 septembre dans lequel elle a invalidé le siège du chef d’arrondissement de Tatonnonkon, Clément Adotchékon précédemment élu conseiller communal sur la liste du parti Bloc Républicain à Adja-ouèrè. Elle a ordonné également dans la même décision, la reprise de l’élection ou de la désignation du maire, ses adjoints et les chefs d’arrondissement.

Ce qui est une très mauvaise nouvelle pour la fille de l‘homme d’affaires, Séfou Fagbohoun, qui risque de perdre son fauteuil de maire au profit d’un autre élu de l’Union progressiste bien que les deux partis auront le même nombre de Conseillers (12) en attendant le sort du Conseiller déchu. En effet, à l’issue des élections communales et municipales du 17 mai 2020, le parti du cheval blanc était venu en tête dans la commune d’Adja-Ouèrè avec 13 conseillers communaux élus sur un total de 25.

Donc, l’invalidation du siège de Clément Adotchékon à qui il est reproché d’avoir été positionné alors qu’il était sous le coup d’une condamnation par la justice remet donc les deux partis de la mouvance présidentielle UP et BR à égalité avec 12 sièges chacun en attendant l’attribution du 25ème siège.

Du coup, le Bloc Républicain perd ainsi sa majorité absolu et devra négocier avec l’UP pour espérer pouvoir conserver son fauteuil de maire. Une tâche qui est loin d’être facile si on s’en tient aux rivalités entre les deux partis présidentiels depuis le début du processus électoral.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *