Connectez-vous

Afrique

Concertation nationale au Mali: l’absence de certaines figures politiques remarquées

Publié

le

La concertation nationale sur la préparation de la transition au Mali a débuté ce jeudi 10 septembre 2020 dans le Salle plénière du Centre international de conférence de Bamako (CICB).

Même si beaucoup de participants ont répondu à l’appel de la junte, cette rencontre est principalement marquée par l’absence de certains acteurs importants pour le processus de paix.

En effet, la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), l’un des mouvements importants du pays n’était pas présent à cette concertation. Selon leur porte-parole Almou Ag Mohamed, la junte n’a pas tenu des entretiens préalable avec eux avant cette journée de concertation. Ne se sentant pas ainsi considérer, la CMA a répondu par son absence.

Advertisement

Par ailleurs, la place des ex-rebelles était vide lors de cette première journée. Aussi, le président du comité stratégique du M5, Choguel Maïga et certains responsables du M5 ont marquées de leurs absences l’évènement. Ceci témoigne une division probable entre membres du parti M5 sur la gestion de la junte.

Cependant, la présence de l’imam Dicko du M5 ainsi que celui de l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé a été salué. Toutefois, «  nous devons laisser nos différends de côté et saisir cette opportunité pour bâtir les jalons d’un Mali refondé sur le travail, l’efficience et la justice sociale, un Mali paisible, créatif et solidaire où il fait bon vivre », a affirmé le colonel Assimi Goita, président du CNSP interpellant ainsi la conscience de ces acteurs.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *