Connectez-vous

Afrique

3e mandat de Ouattara: le Conseil constitutionnel ivoirien se justifie

Publié

le

Alassane Ouattra sera bel et bien dans la course pour la présidentielle du 31 octobre prochain en Côte d’ivoire. En effet, le Conseil constitutionnel a approuvé ce lundi 14 septembre 2020, la candidature du président sortant de la Côte d’Ivoire pour un troisième mandat.

Ayant été deux fois de suite à la tête du pouvoir dans le pays, cette troisième tentative de candidature du président Ouattara fut validée au détriment de celles de Laurent Gbagbo et de Soro Guillaume. Et déjà cela fait objet de polémique dans l’opinion publique ivoirienne.

Mais pour le conseil constitutionnel, la validation de la candidature de Ouattara est constitutionnelle. Pour justifier cette validation contestée, le conseil a souligné que le changement de la constitution faite en 2016, n’était guère une « révision ».

De ce fait, « la question de la possibilité ou non, pour le président de la république sortant de briguer un nouveau mandat doit s’analyser à l’aune de l’adoption d’une nouvelle constitution ». Ainsi, le président ivoirien sortant, Alassane Ouattara est en plein droit de briguer un autre mandat.

Pour rappel, le Conseil Constitutionnel a validé seulement 4 sur les 44 candidatures déposées pour la présidentielle. Le président sortant, Alassane Ouattara sera donc en lice avec l’ancien président Henri Konan Bédié. Mais aussi, l’ancien Premier ministre sous la présidence de Laurent Gbagbo: Pascal Affi N’guessan et le député Kouadio Konan Bertin, dissident du parti d’Henri Konan Bédié.

Il faut craindre après ce verdict, un nouveau cycle de violence.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *