Connectez-vous

Santé

Bénin: des agents de santé dans le collimateur du gouvernement

Publié

le


Suite à des missions de contrôle déployées dans les formations sanitaires publiques par le gouvernement, de graves manquements à la déontologie administrative et à l’orthodoxie financière ont été révélés par les agents de contrôle. C’est ce qu’a indiqué le compte rendu du Conseil des ministres de ce mercredi 23 septembre 2020.

Selon le communiqué final, des agents de santé s’adonnent à des pratiques qui vont à l’encontre de l’éthique dans l’exercice de leurs fonctions. « L’analyse des rapports desdites missions fait apparaître des cas multiples de manquements graves à la déontologie administrative et à l’orthodoxie financière, dans le fonctionnement de la plupart des structures concernées », a indiqué le compte rendu du conseil des ministres.

« Les investigations ont notamment relevé des cas de désobéissance avérée à la hiérarchie, d’exécution et de paiement de plusieurs commandes irrégulières, avec l’utilisation de fausses pièces justificatives ; de création d’entreprises fictives et /ou d’usurpation de titre de directeur d’entreprise », a fait savoir le gouvernement. En plus de cela, il est « également constatés dans les mêmes formations sanitaires, la vente illicite de médicaments, l’abus de biens publics, la mauvaise gestion caractérisée et le rançonnement. Les missions ont, en outre, révélé l’accomplissement par des agents de la catégorie des aides-soignants et certains paramédicaux, d’actes ne relevant pas de leurs compétences ».

Le gouvernement annonce des sanctions disciplinaires

Fort de tout ce constat, le gouvernement béninois, déterminé à instaurer une gestion rigoureuse des deniers publics, à lutter contre l’impunité, et en vue de combattre durablement les mauvaises pratiques préjudiciables à l’amélioration de l’offre de soins aux populations, le Conseil des ministres a autorisé l’application des sanctions disciplinaires les plus fermes contre les agents mis en cause, indépendamment des poursuites judiciaires qui seront engagées à leur encontre, a indiqué le compte rendu du conseil des ministres.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *