Connectez-vous

Afrique

Mali: Le président de transition Bah Ndaw a prêté serment

Publié

le

L’ex-colonel et ancien ministre de la Défense Bah Ndaw ainsi que le chef de la junte, le colonel Goïta ont prêté serment ce vendredi 25 septembre 2020 devant le président de la Cour suprême, Wafi Ougadeye Cissé. En effet, ces derniers ont été nommés lundi dernier par un comité désigné par la junte pour diriger la transition prévue pour une période de 18 mois.

A cet effet, le colonel Assimi Goïta nommé au poste de vice-président et l’ancien ministre de la Défense, Bah Ndaw nommé au poste de président de la transition ont officiellement pris fonctions. Dans son discours d’investiture, l’officier à la retraite, Monsieur Bah Ndaw, s’est déclaré « prêt à tout pour que (le Mali) renoue avec la pleine légalité constitutionnelle, avec des autorités élues, des représentants légitimes ». Aussi, grande est « la détermination des Maliens à conduire une transition stable, apaisée et réussie dans les conditions et les délais convenus », a-t-il poursuivi.

Cependant, cette prise de pourvoir,  « ne doit pas s’éterniser, cela s’entend », a insisté le procureur général de la Cour suprême Boya Dembélé. Ceci, en citant à plusieurs reprises les articles de la « charte de transition » du 12 septembre, dont le contenu n’a pas été officialisé.

Par ailleurs, « Nous sommes optimistes sur le fait que cet événement marquera le début du retour à la normalité au Mali », a indiqué l’émissaire de la CEDEAO M. Jonathan jeudi soir sur son compte officiel Twitter. Il est à noter tout de même que les  dirigeants maliens espèrent que l’entrée en fonction de Bah Ndaw conduira à la levée des sanctions imposées au Mali par la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (Cédéao) après le coup d’Etat militaire du 18 août.

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *