Connectez-vous

Afrique

Abdallah Hamdok sur les sanctions des Etats-Unis : « Les Soudanais n’ont jamais été des terroristes… »

Publié

le

Invité sur Financial Times, dimanche 11 octobre 2022, le premier ministre soudanais, Abdallah Hamdok a réagi sur les sanctions des Etats-Unis contre le Soudan.

« Les Soudanais n’ont jamais été des terroristes, c’était l’œuvre de l’ancien régime ». Abdallah Hamdok, le premier ministre du Soudan est remonté contre les sanctions de Washington à l’encontre de son Etat. Depuis environ 20 ans, le Soudan est sur la liste noire des Etats-Unis. Mesurant les conséquences néfastes, il a estimé que ces sanctions isolent son pays et minent son économie. « Un péril sur la route du pays vers la démocratie », a commenté le premier ministre soudanais. « Le maintien du Soudan sur la liste noire des Etats-Unis est injuste », s’est-il désolé. Selon certaines sources, la Maison Blanche tente de convaincre Khartoum à reconnaître l’Etat d’Israël en échange du retrait sur la liste noire. Cette option a été balayée du revers de la main par le Chef du gouvernement.
« Nous voulons que ces sujets soient abordées séparément », a-t-il clarifié. Au sujet du sort judiciaire de l’ex-dictateur Omar el-Béchir, Abdallah Hamdok est en discussion avec la Cour pénale internationale. Les deux parties envisagent la possibilité de créer un « tribunal hybride » au Soudan. Ce tribunal sera composé à la fois de magistrats soudanais et de la CPI. Toutefois, il a trouvé que la réforme de la justice serait plus judicieuse. « La meilleure option serait de réformer le système judiciaire soudanais », a-t-il proposé pour que l’ancien président soit jugé dans son pays. Omar el-Béchir est poursuivi par la CPI pour crime de guerre et crime de génocide lors de la guerre du Darfour.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *