Connectez-vous

Afrique

Kenya : Le mercure monte entre Kenyatta et Ruto

Publié

le

Au Kenya à mesure que les jours approchent pour la présidentielle de 2022, la tension entre le président Uhuru Kenyatta et son vice-président, William Ruto reste vive.
A deux ans du scrutin présidentiel de 2022, William Ruto se démarque de Uhuru Kenyatta. Déjà, il mobilise ses troupes à travers tout le pays et lance des messages hostiles contre le clan Kenyatta. En conséquence, deux camps opposés se forment et les partisans s’affrontent avec des dégâts humains. Récemment, un rassemblement politique a tourné au drame faisant au moins deux morts.
Cette situation montre que la prochaine présidentielle dans ce pays s’annonce à grand bruit. Raila Odinga, ancien chef de file de l’opposition, rallie aujourd’hui au président actuel. Entouré d’hommes d’affaire puissants, il multiplie des stratégies pour gagner le prochain scrutin. Le dimanche dernier, à la faveur de messe, Ondiga a battu le rappel des troupes par un meeting politique. Le même jour, la rencontre de William Ruto, le vice-président de Kenyatta et ses militants, a quant elle été interdite par les autorités. Raison évoquée officiellement, le maintien de l’ordre public. Une décision de deux poids deux mesures selon les pro-Ruto.
Et ce n’est pas tout. Au sommet de l’Etat, place est faite aux coups-bas et manigances depuis des mois. L’actuel président Kenya cède son fauteuil présidentiel en 2022. Selon les engagements entre les deux hommes de l’Etat, Uhuru Kenyatta devrait soutenir la candidature de son vice-président Ruto. Mais, selon les informations, Kenyatta compte changer la donne. Il miserait sur son ancien challenger Ondiga du scrutin de 2017 qui a fait des milliers de morts et des dégâts matériels.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *