Connectez-vous

Actualité

Génocide au Rwanda: Un médecin rwandais devant la cours d’assises de Paris

Publié

le

Le génocide rwandais de 1994 connaît un nouveau rebondissement. Les ennuis judiciaires du médecin Rwandais Eugène Rwamucyo se poursuivent. Les juges d’instruction ont ordonné sa comparution devant la cour d’assises de Paris.

Il est condamné pour « »génocide » et « crime contre l’humanité » selon l’Agence France presse ce jeudi. Ce sexagénaire réside en Belgique est aussi pointé du doigt pour «complicité » et « association de malfaiteurs en vue de la préparation de ces crimes » dans le cadre des génocides rwandais commis entre 7 avril et 17 juillet 1994. C’était une guerre civile qui a éclaté entre tutsi et hutu deux ethnies de la République du Rwanda. Ces tueries avaient faire plus de 800.000 morts, majoritairement les tutsi.
Cette affaire a entraîné une brouille diplomatique entre la France et le Français. Kingali accuse Paris d’être l’instigatrice de ce drame du siècle qui a fait couler d’encre et da salive. Le génocide a été déclenché par l’assassinat du président rwandais le 6 avril 1994. Les extrémistes Hutu ont tué les tutsi. Ce combat a duré trois mois.
Selon certains observateurs, l’attentat n’est pas la cause du génocide, mais plutôt son « déclencheur ». « Le régime avait déjà commencé à se fournir en armes et à former des milices », Hélène Dumas, historienne au CNRS et spécialiste du Rwanda.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *