Connectez-vous

Afrique

Violences policières au Nigéria : la Cour pénale internationale se prononce

Publié

le

 

Le Nigéria est sous les braises depuis quelques jours. Les violences issues des manifestations EndSARS au Nigéria continuent alors que les autorités du pays sont accusées d’avoir ordonné à la police de tirer sur les manifestants.

Pour ce fait, la Cour pénale internationale a confirmé avoir reçu des allégations de crimes contre l’humanité perpétrés contre des manifestants pacifiques au Nigéria.  En effet, certaines organisations ont interpellé la Cour pénale internationale (CPI) afin qu’elle ouvre une enquête rapidement sur les rapports d’homicides en provenance du Nigéria.

 Dans un communiqué, la procureure de la Cour a indiqué qu’elle suivait de près les événements dans le pays et surveillait également les activités des forces de l’ordre en raison d’allégations de crimes.

 «Mon bureau a suivi de près les principes entourant les manifestations actuelles au Nigéria et la réaction des forces de l’ordre et des agences de sécurité du Nigéria. Toute perte de vie ou blessure est préoccupante.

Nous avons reçu des informations faisant état de crimes et nous suivons de près les développements», a-t-elle notifié. En outre, Fatou Bensouda a appelé les manifestants au calme et à la retenue.

 Notons que le bilan partiel de ces violences affiche qu’au moins 18 personnes ont perdu la vie depuis le début de ces manifestations populaires. « Plusieurs manifestants ont été tués, on cherche à savoir exactement combien » à faire savoir Isa Sanusi,  porte-parole de l’ONG Amnesty International.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *