Connectez-vous

Politique

Bénin/Polémique autour de la confidentialité de parrainage : La vice-présidente de la Cena lève les zones d’ombre

Publié

le

Invitée sur ‘’Café Médias Plus’’ à Cotonou, vendredi 23 octobre 2020, la Vice-présidente de la Commission électorale nationale autonome (Cena), Geneviève Boko Nadjo a expliqué le caractère confidentiel du formulaire de parrainage des candidatures pour la prochaine présidentielle.

«Le formulaire est infalsifiable. Il ne peut faire l’objet d’aucune manipulation et est doté de sécurisation ». Geneviève Boko Nadjo, la Vice-présidente de la Cena a échangé avec les professionnels des médias sur la confidentialité de parrainage des candidatures pour la présidentielle de 2021. A cette rencontre, elle a montré l’importance de cette démarche pour les candidats et les parrains (députés et maires). Pour Geneviève Boko Nadjo, le formulaire nominatif de parrainage fait partie désormais des pièces du dossier de candidature de la présidentielle. A ce titre, elle a estimé qu’il doit rester confidentiel pour protéger les données personnelles des candidats.
Ce document est remis aux élus par la Cena. Après avoir apposé sa signature, le maire ou le député remet son parrainage à un seul duo de candidats. « Chaque élu ne peut donner son parrainage à un seul duo », a-t-elle indiqué, ajoutant que le parrainage confidentiel vise à protéger le parrain et les candidats. Au total, on dénombre 160 formulaires nominatifs de parrainage à délivrer aux élus. Selon les estimations, chaque duo de candidature doit obtenir au minimum un taux de 16% de parrainage avant d’être retenu par la Cena. « Le député et le maire sont des élus de la nation. Leur parti politique ne peut rien imposer dans leur choix », a martelé la Vice-présidente de la commission électorale. Certaines informations font état de ce que certains élus voudraient que le parrainage soit rendu public. « Cette méthode de confidentialité, nous allons l’assumer jusqu’au bout », a-t-elle rassuré.
La Cena à pieds d’œuvre
Interpelée sur l’organisation de la prochaine présidentielle qui s’annonce à grand bruit, elle répond : « La Cena est prête à organiser le scrutin ». Elle a illustré son propos par les multiples rencontres de l’institution en charge des élections avec la presse, les membres de la société civile et les partis politiques. « Nous sommes à pieds d’œuvre et le train est en marche pour une bonne organisation du scrutin », a-t-elle rassuré. S’agissant du budget sans donner le montant, Madame Boko Nadjo a informé que le projet est déjà sur la table du ministre de l’économie et des finances. Installée depuis juillet 2014, l’actuelle équipe de la Cena, président par Emmanuelle Tiando a à son actif cinq élections dont la présidentielle de 2016 et les législatives 2015 et 2019.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *