Connectez-vous

Afrique

Dégel de la tension en Libye: Un accord de paix entre les belligérants

Publié

le

Un cessez-le-feu global et permanent s’annonce en Libye. Les camps de Khalifa Haftar à Benghazi et du gouvernement d’union nationale basé à Tripoli ont signé un accord de paix ce vendredi après cinq jours de discussions à Genève.

La Lybie retrouve bientôt une vie normale. Un accord de paix signé à Genève entre les camps de Khalifa Haftar et du gouvernement d’union nationale. Ce protocole d’accord estime que les mercenaires étrangers doivent quitter la Libye dans une période de 90 jours à compter de ce vendredi 23 octobre 2020. C’est un point important pour les deux camps adverses. Il a été recommandé dans ce document de réconciliation que les forces armées locales doivent retourner à leurs bases et se retirer des alentours de Syrte. Des instructions ont été données aux comités conjoints pour veiller à l’application de cet accord. Ces commissions se chargeront du mécanisme de retrait de la formation des forces communes qui dirigent la sécurité du pays.
S’agissant des milices, le soin a été laissé au nouveau gouvernement d’union nationale de se statuer sur le problème. L’accord que ce gouvernement intègre certains de ces éléments dans l’armée régulière. La réunification de l’armée a été aussi au centre de cette réunion à Genève.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *