Connectez-vous

Littérature

Bénin/Lancement du roman « les affamés de Zogbo »: l’œuvre de Abalo Cocou Mèdagbé qui retrace la vie des personnes aux bas de l’échelle

Publié

le

Le journaliste-écrivain Abalo Cocou Mèdagbé a lancé officiellement ce samedi 7 novembre 2020, un nouvel ouvrage littéraire intitulé «  Les affamés de Zogbo ». Cette cérémonie de lancement s’est tenue dans les locaux de Chant d’Oiseau à Cotonou.

Exhiber aux grands publics les réalités que vivent au quotidien les personnes situées aux bas de l’échelle qu’est la pauvreté. C’est en cela que ce nouvel ouvrage de M. Abalo, «  Les affamés de Zogbo », trouve toute son importance. En effet, cet ouvrage de 234 pages, subdivisé en 21 parties, a été dévoilé au grand public, en prélude à la journée international de l’écrivain africain. A travers ce roman, l’auteur dans un style tragique et comique, plonge le lecteur dans les réalités quotidiennes de la vie.

Pour le présentateur, Bertin Sohounhloué, l’ouvrage « comprend des passages qui attristent, révoltent mais au centre montre une belle leçon de la vie. L’auteur rapporte des scènes très visibles  de nos quartiers. Il parle de la cybercriminalité, du gain facile, etc… mais les raconte d’une manière extraordinaire », a affirmé ce dernier.

En effet, de la présentation de l’ouvrage par l’auteur lui-même, l’on retient essentiellement, que le roman retrace l’histoire d’une fille de 19 ans résidant à Zogbo qui se voir obligé de prendre en charge toute sa famille. Ainsi, cette dernière afin de nourris sa famille,  à décider une nuit de vendre son sexe juste pour 1 heure. Cependant, cette nuit se voudra être la nuit de son  destin. Parviendra-t-elle à le faire ? La lecture du roman en dira plus.

A en croire l’auteur, cet ouvrage « Les affamés de Zogbo », nés prématurés, regorge plusieurs leçons de vie.  Passant du savoir vivre en société, au faite que tout bien acquis est éphémère, ce chef-d’œuvre de M. Abalo  est une invitation et une interpellation « de tous » à l’esprit de compassion envers son prochain qui souffre.

Pour rappel, l’auteur en est à son troisième roman. En 2011, il a publié son tout premier roman intitulé « Les Envoûtés du Golf » puis en 2016, soit cinq ans après la première nait le deuxième roman qui porte pour nom « Dieu n’est pas là-bas ». Aussi faut-il le noter, ce troisième œuvre de M. Abalo est disponible dans les librairies de la place au prix unitaire de 5000 francs CFA.

Bibliographie de l’auteur

Mèdagbé Cocou Abalo Ferdinand alias seigneur zigandaho est né le 31 octobre 1973. Il est titulaire d’un bac série A1 depuis 1998. Après un an d’étude universitaire à l’université nationale du Bénin en science juridique, il abandonna les études pour se consacrer totalement à sa passion qu’est le théâtre. Dans la foulée il a suivi une formation en journalisme. Après quoi, il fut Chef desk Culture à la presse écrite «  La Fraternité ». En 2000, il créa la compagnie « l’atelier de l’autre théatre ». Artiste comédien, mais également metteur en scène, le seigneur Zigandaho, comme l’on l’appelle affectueusement dans le monde artistique a été consultant au groupe de presse RMC à Ouagadougou au Burkina Faso.

Aussi il est le président fondateur du magazine « Quartier  latin ». De même, l’homme écrivain se trouve être également consultant coach formateur auprès du campus numérique francophone de l’UAC.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *