Connectez-vous

Afrique

Présidentielle en Côte d’Ivoire: la Cour valide la victoire d’Alassane Ouattara

Publié

le

Coup de tonnerre en Côte d’Ivoire ! La Cour Constitutionnelle ivoirienne a validé ce lundi 9 novembre 2020 la réélection du président sortant, Alassane Ouattara, pour un troisième mandat controversé à la tête de la Côte d’Ivoire.  Face à la presse ce lundi, la Cour a proclamé les résultats de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020.

En effet, le Conseil constitutionnel n’a donc changé aucun des résultats annoncés le 3 novembre par la commission électorale. Selon la proclamation fait ce jour, M. Ouattara a recueilli 3 031 483 voix sur un total de 3 215 909 suffrages exprimés lors de ce scrutin marqué par des violences. Par ailleurs, On dénombre 17 601 bureaux qui ont pu ouvrir sur les quelque 22.381 que compte le pays.

Aussi, il est noté selon la Cour que le nombre d’inscrits pouvant voté est passé de 7 495 082 à 6 066 441. Elle déclare donc réélu à sa propre succession, Alassane Ouattara dès le premier tour de la présidentielle avec la majorité absolue soit 94,27% des voix. Le candidat indépendant, Kouadio Konan Bertin vient en deuxième position avec 1,99% des voix.

En ce qui concerne les deux candidats de l’opposition ayant appelé à la désobéissance civile et au boycott actif de la présidentielle, Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan, ils ont obtenu respectivement 1,66% et 0,99% des voix.

Précisant que le taux de la participation à l’élection présidentielle est de 53,90%, la Cour constitutionnelle indique qu’aucun candidat n’a fait acte de recours aux résultats annoncés par la CEI. Par conséquent, il est déclaré réélu l’homme dont la troisième candidature fait rage en Côte d’Ivoire.

Cependant, l’institution a noté des actes de violences dans plusieurs villes entrainant des morts d’hommes et empêchant certains électeurs d’exercer leur droit civique. Toutefois, La crainte d’une escalade des violences dix ans après la crise post-électorale de 2010-2011 dans ce pays d’Afrique de l’Ouest est forte, demeure forte.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *