Connectez-vous

Société

Accès au service financier dans le secteur agricole: 100 milliards décaissés au profit des producteurs au Bénin

Publié

le

Le ministre de l’agriculture, Gaston Dossouhoui et son collègue des finances, Romuald Wadagni ont procédé hier à Cotonou, au lancement de la campagne nationale d’information, sur les mesures d’accompagnement du gouvernement au secteur agricole, notamment le financement de 100 milliards de francs Cfa décaissés au profit des producteurs.

L’agriculture au cœur du développement. 100 milliards de francs Cfa sont décaissés par le gouvernement béninois au profit du Fonds national de développement agricole (Fnda). Une dotation qui vise à renforcer les capacités des banques et Sfd (institution de micro-finance) car, le Fnda ne fait pas du crédit, mais facilite son accès auprès de ces structures, en renforçant leur capacité à financer les producteurs.

A en croire Valère Houssou, Directeur général du Fnda, sont éligibles à ce financement : les coopératives de producteurs ou de transformateurs immatriculées ; les petites et moyennes entreprises (Pme) agricoles ainsi que les Petites et moyennes industries (Pmi) agricoles. Aussi, les groupes d’intérêt économique, les petits exploitants agricoles organisés en coopératives immatriculées, les petits exploitants/producteurs agricoles individuels disposants d’un Ifu pourront être candidats à ce financement de 100 milliards de francs Cfa décaissés par le régime du nouveau départ.

Le Fnda facilite l’accès des promoteurs à la garantie des prêts, à la bonification du taux d’intérêt et l’appui à la préparation des dossiers bancables grâce à son partenariat avec les Prestataires de services non financiers (Psnf) et les projets programmes. En effet, les banques financeront les Pme/Pmi agricoles aux conditions suivantes : montant plafonné à 500 millions francs Cfa avec 9% de taux d’intérêt (2% l’an aux bénéficiaires de la bonification) sur une durée de 5 ans. Une garantie du Fnda à 50% et une garantie complémentaire du promoteur.

En ce qui concerne les Sfd, ils financeront les petits producteurs et exploitants agricoles. Un montant plafonné à 50 millions de francs Cfa avec un atux d’interêt maximum de 12% l’an (2% l’an aux bénéficiaires de la bonification) sur une durée de 3 ans au maximum. Dans ce cas également, la garantie du Fnda sera toujours plafonnée à 50%.

« Avec ce financement de 100 milliards, nous sommes libérés de nos problèmes. Sans le financement agricole on ne pourra pas amorcer le réél développement de ce pays. Mes chers amis producteurs, les crédits sont à renbourser. Il ne s’agit pas d’une subvention. Faisons en sorte que ce financement soit une réussite… ».  Tels sont les mots d’exhortation du président de la chambre nationale d’agriculture du Bénin, Adjéhoda Amoussou.

Au dire du ministre de l’agriculture, Gaston Dossouhoui, ‘’l’argent va circuler dans le cadre de ce financement’’. Il exhorte les faîtières à sensibiliser leurs pairs pour une réelle consommation de ce financement. Ce n’est pas une question électoraliste, mais une question de développement. Nous allons gagner le pari et faire bouger toutes nos filières. Telle est la conviction de Gaston Dossouhoui.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *