Connectez-vous

Société

Fraude documentaire à Cotonou: le procureur Mario Mètonou met en garde les chefs quartiers, les CA et cie

Publié

le

« Je voudrais prévenir les chefs quartiers qui délivrent des certificats de résidence fantaisistes. Je mets en garde les Chef d’Arrondissement (CA) qui laissent des pages vierges dans les registres d’état civil pour les remplir plus tard contre forte somme d’argent aux étrangers. Il existe une procédure normale pour obtenir la nationalité béninoise… ». Tel le message du procureur de Cotonou, Mario Mètonou à l’occasion de la réunion de commandement du 20 novembre 2020, entre le parquet de Cotonou et les agents de police judiciaire.
En effet, au cours de ces assises, le procureur Mario Mètonou a fait observer qu’au cours de ces derniers mois, les infractions qui prennent de l’ampleur dans sa juridiction ont pour noms: les fraudes documentaires et les violences exercées par certains conducteurs de mini-bus sur des agents de police. Un phénomène qui devient récurrent sur le tronçon Cotonou-Porto-Novo.
En ce qui concerne les fraudes documentaires relevées au niveau de la Direction de l’émigration et de l’immigration, ainsi qu’au niveau de l’aéroport de Cotonou et des frontières terrestres, le procureur lance un ultime appel au chefs quartiers et chefs d’arrondissement et toutes personnes qui commettent de telles infractions. « Le service de surveillance du territoire, le parquet de Cotonou, la Direction de l’émigration et de l’immigration…sont outillés et veillent au grain », a-t-il déclaré.
Plus de 27 cas ont été détectés au niveau de la Direction de l’immigration et les intéressés déférés devant le tribunal de Cotonou. Ainsi, les détenteurs de faux passeports, de fausses cartes de séjours, et de toutes pièces d’identifications obtenues de façon indues sont prévenues. Tout un dispositif est mis en branle à Cotonou pour arrêter et juger les faussaires et leurs complices.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *