Connectez-vous

Société

Bénin /Atelier de plaidoyer contre l’extrémisme violent: Hanns Seidel Foundation et Laboratoire Citoyennetes attachés à l’implication des collectivités territoriales

Publié

le

Le Burkina-Faso et le Bénin étaient en atelier de plaidoyer sur le projet « Société Civile, participation communautaire et coproduction de la sécurité « SECUCOM/UE » », jeudi 26 novembre 2020, au Bénin Royal de Cotonou. Cet atelier qui a rassemblé les représentants d’institutions internationales, régionales et sous régionales vise à créer un environnement sécuritaire stable, propice au développement et à l’épanouissement  des populations béninoises et burkinabè.

En effet, dans la perspective d’apporter une réponse  aux nombreuses menaces terroristes et aux conflits armés auxquels sont confrontés les pays de la zone sahélienne, en général, le Bénin et le Burkina-Faso en particulier, l’organisation Hanns Seidel Foundation et le Laboratoire Citoyenneté ont mis en place grâce à l’appui de l’Union Européenne un programme visant la sécurité communautaire. Au terme de cette rencontre, plusieurs résolutions ont été émises en faveur d’un meilleur soutien aux collectivités territoriales dans la gestion de la sécurité.

Lire ci-dessous la déclaration des participants.

Déclaration des participants à l’atelier de plaidoyer en faveur d’un meilleur soutien aux collectivités territoriales dans la gestion de la sécurité

Nous participants à l’atelier de plaidoyer,

Prenant conscience du danger auquel les États, les collectivités les communautés, les citoyens au Bénin, au Burkina et dans tous les pays de la sous-région, font face avec la montée de l’extrémisme violent,

Prenant en compte les efforts développés par les États, les Collectivités, les associations et ONG, les institutions sous-régionales, les agences de coopération en matière d’élaboration, de mise en œuvre, de suivi citoyen et d’interpellation, de plaidoyer, de soutien aux processus de sécurisation,

Considérant les attentes encore énormes des citoyens/citoyennes en termes de stimulation, d’encadrement, d’initiatives locales de sécurité,

Prenant en compte le rôle prépondérant de l’Etat dans la formulation et la mise en œuvre des politiques de sécurité,

Prenant en compte l’intérêt des PTF à soutenir les États et les collectivités territoriales dans la mobilisation des ressources en vue de développer des approches innovantes en matière de sécurité,

Prenant en compte la vulnérabilité et la précarité des communautés frappées par l’extrémisme violent,

Saluons l’engagement de l’Etat béninois et de l’Etat burkinabé à responsabiliser les collectivités dans la prise en main des questions de sécurité,

Saluons la disponibilité des Forces de défense et de sécurité à associer les communautés locales dans la réflexion, la concertation et la lutte contre l’extrémismes violent,

Saluons l’engagement des partenaires techniques et financier à soutenir les États et les CT dans la mise en œuvre de leur politique de sécurité

Exhortons les élus locaux, les organisations faîtières des CT à renforcer la concertation locale, la mobilisation sociale,

Exhortons les forces de défense et de sécurité (FDS) à poursuivre leurs efforts de dialogue de mise en confiance des communautés,

Appelons les différents acteurs de la société : acteurs politiques, acteurs économiques, acteurs de la société civile, citoyens, etc. à se mobiliser autour de politiques inclusives, transparentes, équitables, à privilégier dans le discours public le langage apaisé et apaisant qui évite la stigmatisation et renforce l’adhésion à l’Etat républicain

Invitons les gouvernants à faciliter et accompagner les collectivités territoriales dans l’appropriation et l’exercice de leurs prérogatives en matière de sécurité locale

Invitons les PTFs à considérer la problématique de gouvernance de la sécurité comme un défi crucial auquel il faut trouver des solutions innovantes

Invitons les institutions d’intégration sous-régionale à renforcer la coopération transfrontalière dans la prévention et la gestion des problèmes d’insécurité

Invitons les CT à s’investir dans la mobilisation de ressources endogènes en vue de soutenir les ambitions des communautés dans leur quête d’une meilleure sécurité

Invitons les citoyens/citoyennes, à assumer pleinement leur responsabilité dans l’information, la participation et le suivi des initiatives de sécurité locale

Fait à Cotonou le 26 Novembre 2020

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *