Connectez-vous

Afrique

Paul Rusesabagina l’opposant Rwandais: «Ils m’ont lié les jambes et les poignets et m’ont bandé les yeux »

Publié

le

Répondant aux questions du procureur vendredi lors d’une audience à Kigali, l’opposant Paul Rusesabagina rwandais a raconté les circonstances de son arrestation.

Au tribunal de Kigali vendredi 27 novembre 2020, Paul Rusesabagina fait de troublantes révélations sur son arrestation. « J’ai été kidnappé. Ils ont pris tous mes papiers. Ils m’ont lié les jambes et les poignets et m’ont bandé les yeux », a confié l’opposant à la gouvernance de Paul Kagamé. A sa première audience, son avocat Maître Gâtera Gashabana a expliqué que son « client avait été détenu au secret entre le 27 août ( jour de sa disparition à Dubaï) et le 31 août, (lorsqu’il a été présenté aux médias rwandais). ».
Des accusations que ne partage pas le procureur. Jean Cabin Habimana a assuré que Paul Rusesabagina avait été arrêté à Kigali suivant les procédures régulières. A la faveur d’une conférence de presse virtuelle en septembre dernier, le président Paul Kagamé avait déclaré que « l’opposant était tombé dans un piège ». Cette information n’a pas été démentie par le suspect : « Quand j’ai atterri à Kigali, je pensais être à Bujumbura, au Burundi ».
Membre de la plateforme de l’opposition rwandaise, Paul Rusesabagina était accusé de terrorisme au Rwanda.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *