Connectez-vous

Société

Tournée du président de la République à Djidja : Patrice Talon parle d’une disparition de 50 milliards de F Cfa au profit des microcrédits

Publié

le


En tournée ce samedi 28 novembre dans la commune de Djidja, le chef de l’État n’a pas manqué de révéler la gestion financière calamiteuse faite par le régime précédent dès son arrivée au pouvoir en 2016. Selon le président de la République, plus de 50 milliards de francs Cfa destinés au programme de microcrédits durant la dernière décennie ont disparu des caisses de l’Etat. Une situation qui a amené son gouvernement à revoir la donne en suspendant le programme pour lui donner un nouvel élan.

Selon Patrice Talon, Il était question de restructurer le mécanisme avec l’audace qui sied aux sociétés nées de grandes mutations de l’ère moderne. Plus humaine, plus résiliente et plus sociale avec une approche susceptible de transformer la vie des Béninois les plus démunis et de favoriser l’émancipation des femmes. Ainsi, le microcrédit Alafia instauré dès son arrivée au pouvoir servira les pauvres Béninois et sera dans un même temps un bon investissement pour l’Etat.

Désormais, pour bénéficier d’un nouveau crédit, il faudra rembourser son dû. Le plafond de la cagnotte est passé de trente à cent mille francs Cfa. De plus, le crédit est octroyé sans la moindre garantie en contrepartie, avec un taux de quatre pour cent sur six mois. Plus encore, le bénéficiaire ne paie aucun frais avant de recevoir les fonds. On note également la réduction des délais de décaissement.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *