Connectez-vous

Société

Bénin : le dossier de l’étudiant tué par balle à l’UAC devant la Cour ce mardi

Publié

le

La cour constitutionnelle étudie en plénière ce mardi 1 décembre 2020, l’affaire relative à la mort de Théophile Dieudonné Djaho, étudiant tué par balle lors des manifestations le 24 mars 2020 à l’université d’Abomey-Calavi. Saisie par un recours le 02 novembre dernier par Habib Ahandessi, président de l’ONG “la Voix des Etudiants », la Cour constitutionnelle va statuer sur le dossier ce jour.

En effet, le requérant dans son recours, relève qu’ «en vertu des articles 3 et 122 de la Constitution béninoise, nous demandons à la Haute Juridiction de déclarer contraire aux articles 15, 19, 34, 35 et 41 de la Constitution béninoise, l’usage disproportionné de la force publique et le silence du Président de la République et du Ministre de l’Intérieur après les événements survenus à l’Université d’Abomey-Calavi le 24 mars 2020 ayant occasionné le décès de l’étudiant Théophile Dieudonné DJAHO, abattu à balle réelle ».

« Par correspondance en date à Cotonou du 02 novembre 2020, vous avez saisi la cour d’un recours inscrit au rôle de l’audience de la première chambre de mis en état du 1er décembre 2020 qui se tiendra à 09 heure très précise dans la salle des audiences publiques de la cour constitutionnelle, sise au lot 160006, zone(…) », écrit la Cour dans sa note envoyée au requérant.

Ainsi ce dernier, aura à comparaitre afin de défendre le contenu de son recours. Pour le défenseur des droits estudiantins, si de tels crimes sont commis, les responsables devraient être traduits devant la justice. Mieux, il s’indigne du silence autour de la mort de l’étudiant. Cependant, reste à savoir s’il obtiendra gain de cause.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *