Connectez-vous

Santé

Covid-19 : l’approbation des vaccins se dessine en Europe et aux États-Unis

Publié

le

Après tant de morts liés à la pandémie du coronavirus, les espoirs d’une sortie du tunnel se précisent. En effet, les vaccins produits par Pfizer/BioNTech et Moderna sont en cours de validation pour une large commercialisation.

L’agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé, mardi 1er décembre avoir reçu les demandes d’autorisation sur le continent de ces deux laboratoires dont les vaccins affichent un taux d’efficacité proche de 95 %.
Alors que le régulateur européen s’est engagé à examiner les demandes d’autorisation pour ces deux vaccins, l’attente semble prometteuse. D’ici le 29 décembre prochain l’organe de régulation devra se statuer sur le vaccin de Pfizer/BioNTech et au plus tard le 12 janvier 2021 sur celui de Moderna.


En France, le président Emmanuel Macron prévoit d’ores et déjà « une première campagne très ciblée, avec des vaccins de première génération », réservée aux personnes les plus vulnérables début 2021. Cela sera suivi d’une autre « plus large et plus grand public », qui s’ouvrira « quelque part entre avril et juin ». Pour le président français qui s’est prononcé sur le sujet le mardi 1 décembre 2020, « il ne s’agira pas d’une stratégie de vaccination obligatoire ».


Pfizer/BioNTech et Moderna en attente d’un feu vert aux Etats Unis


En Amérique, les vaccins produits par Pfizer/BioNTech et Moderna sont également en attente d’un feu vert. Elles ont tout comme en Europe sollicité l’Agence américaine des médicaments (FDA) pour une production à grande échelle et une commercialisation de leur vaccin respectif. En cas de feu vert, les deux vaccins pourraient être disponibles dès ce mois-ci dans ce pays qui enregistre de plus lourd perte en vie humaine en raison de la pandémie.


La vaccination contre le Covid-19 devrait y être offerte en priorité, dans la première phase, aux professionnels du secteur de la santé ainsi qu’aux résidents des maisons de retraite, a recommandé mardi un comité consultatif des Centres de prévention et de lutte contre les maladies. Toutefois, une fin se dessine pour cette pandémie du coronavirus qui à ce jours a fait plus de 1.400.000 morts dans le monde entier.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *