Connectez-vous

Afrique

Guinée /Résultats de la présidentielle : l’opposition brandit de nouveaux chiffres

Publié

le

La formation politique dirigée par Cellou Dalein Diallo, n’a pas encore dit son dernier mot à l’issuE du scrutin présidentiel du 18 Octobre 2020 qu’a eu lieu dans le pays.

Alors que le parti au pouvoir s’apprête à investir Alpha Condé au fauteuil présidentiel le 15 décembre prochain, le principal parti d’opposition en Guinée quant à lui ne s’avoue toujours pas sa défaite.
Selon les informations rapporté par le quotidien Actuguinée, l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), vient une fois encore de fournir de nouveaux chiffres pour clamer haut et fort la victoire de leur candidat.

A en croire le document présenté par le parti, l’augmentation du niveau de la participation, notamment en Haute-Guinée et la diminution drastique des scores de l’Ufdg surtout en forêt, en Basse-Guinée et à Conakry par les autorités électorales ont accru « artificiellement » les suffrages du RPG de 1.099.357 voix et réduit ceux de l’UFDG de 567.000 voix.

Ainsi le parti de Cellou Dalein Diallo, estime que cette augmentation des suffrages du candidat du RPG a été réalisée grâce à la « falsification des Procès-verbaux originaux » et ou par la « fabrication de nouveaux PV ». La réduction des suffrages du candidat de l’Ufdg a été obtenue par la mise à l’écart des PV qui sont favorables et ou la falsification des PV originaux.

Advertisement

‘’Ces manipulations opérées généralement dans les commissions administratives de centralisation du vote (CACV) ont permis de porter les suffrages du candidat du RPG à 2.438.815 voix dans les résultats officiels au lieu de 1.339.458 acquis dans les urnes et de ramener le score du candidat de l’Ufdg à 1.373.320 voix dans les résultats officiels au lieu de 1.840.533 acquis dans les urnes’’, selon l’UFDG.

Arrivé second derrière Alpha Condé déclaré officiellement élu président de la République dès le premier tour avec plus de 59.50%, Cellou Dalein Diallo crédité de 33.40% conteste toujours les résultats issu de cette élection. Par ailleurs, il indique le « vainqueur » de l’élection.

Toutefois, déjà validé par le conseil Constitutionnel, Alpha Condé prêtera serment le 15 décembre prochain. Ceci, au grand regret du chef file de l’opposition.

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *