Connectez-vous

Sports

Ligue des champions / Match PSG – BASAKSEHIR : une rencontre interrompu pour propos racistes

Publié

le


Une scène qui restera dans l’histoire. Hier soir, pour la première fois, les 22 acteurs du match de Ligue des champions PSG – Basaksehir ont décidé de quitter le terrain après que des membres du club turc ont accusé le quatrième arbitre d’avoir tenu des propos racistes envers Pierre Webo, l’adjoint de l’entraîneur Okan Buruk.

« Why do you say ‘negro’ ? » (Pourquoi est-ce que tu dis ‘negro’ ?), a répété de nombreuses fois Demba Ba, l’attaquant sénégalais de Basaksehir au quatrième arbitre qui semble être resté muet durant toute la séquence. Le terme « negro » qui a semble-t-il fait réagir l’ancien attaquant de Chelsea n’aurait pas été prononcé dans le sens qu’il peut revêtir en français.

En effet, le quatrième arbitre, en discutant en roumain avec l’arbitre central, Ovidiu Hategan, aurait dit : « Le noir là-bas, va voir qui c’est. Le noir là-bas, ce n’est pas possible de se comporter comme ça. » Selon RMC Sport, le corps arbitral se serait d’ailleurs défendu auprès des Turcs en expliquant que le mot roumain « negru » n’était pas une insulte.

Mais s’il n’a pas appelé Pierre Webo « negro » selon le sens injurieux que le mot revêt en français, Sebastian Coltescu a en effet désigné l’adjoint par sa couleur de peau, et non pas par sa fonction, ou même son nom. Ancien attaquant international camerounais, Pierre Webo n’est en effet pas un visage nouveau dans le football.

Advertisement

Laissant d’abord place à un silence assourdissant hier soir, l’UEFA a indiqué qu’une enquête approfondie était ouverte sur cet « incident ». Le match, lui, arrêté après 22 minutes de jeu, reprendra à 18h55 ce soir. Avec un autre quatuor arbitral et un enjeu sportif bien moins important puisqu’après la victoire de Leipzig sur Manchester United hier soir, les Turcs sont éliminés de toute compétition européenne et le PSG est lui qualifié pour les 8es de finale de la Ligue des champions.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *