Connectez-vous

Société

Bénin/Tricherie au concours de magistrats: le verdict est tombé

Publié

le

Les mis en causes dans l’affaire de tricherie au recrutement des magistrats sont désormais fixés sur leur sort. Présentés au Procureur de la République près le Tribunal de première instance de Cotonou, Mario Mètonou, ce mardi 22 décembre 2020, ces derniers ont reçus des sanctions exemplaires

Selon les réquisitions, le premier avocat, maitre Koundé est relaxé au bénéfice du doute. Le Directeur Adjoint de Cabinet (DAC) du ministère de la justice et de la législation est quant à lui condamné à 6 mois de prison assortir de sursis. Par ailleurs, les deux dames prises en flagrant délit de tricherie lors du concours ont pour leurs parts reçu comme réquisition, 36 mois de prison dont 12 mois fermes. Mieux, les quatre prévenus devront payer solidairement à l’agence judiciaire du trésor une amende de 38.710.160 francs CFA pour dommages et intérêts.

Retour sur les scènes de tricherie

En effet, deux cas de tricherie ont été observés, le samedi, au Lycée Technique Coulibaly de Cotonou, où 1498 candidats ont pu composer pour 100 postes à pourvoir. La première a été surprise en train de recevoir de son interlocuteur les réponses aux questions sur son téléphone portable.

Advertisement

La seconde, visiblement plus expérimentée, était dans la salle de composition avec le corrigé-type de l’épreuve de droit pénal. Seulement, sa feuille de brouillon était différente de celle distribuée par le centre de composition aux différents candidats.

Interpellés, les deux dames ont bouclé toute une semaine de garde à vue. Semaine durant lequel, les enquêteurs ont pu tirer des informations liées aux complices soupçonnés dans ladite affaire.

Faut-il le rappeler, suite à l’arrestation des deux dames en pleine tricherie, le président de la république Patrice Talon, a ordonné l’annulation dudit concours. Toutefois, Il est sûr que cette affaire servira d’exemple pour les concours à venir.

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *