Connectez-vous

Santé

Nouvelle variante du Coronavirus : la propagation devient de plus en plus inquiétante

Publié

le

Depuis l’avènement du nouvelle souche de la Covid-19 en Angleterre, chaque pays tente de se protéger. Cependant, les mesures prérogatives prises par ceux-ci semblent ne pas arrêtées cette nouvelle souche de coronavirus qui est susceptible de se transmettre « jusqu’à 70 % plus facilement » que l’ancienne.

Faut-il le croit, le virus se répand peu à peu à travers le monde. Ceci, bien que le Royaume-Uni où la nouvelle variante de la Covid-19 a été déclaré pour la première fois, se retrouve aujourd’hui quasiment coupé du monde.

En effet, six personnes ont été testées positives au variant britannique du coronavirus à leur arrivée en Italie en provenance de Londres, ont indiqué samedi 26 décembre 2020, les autorités de santé. De même, trois autres cas ont été détectés dans la région de Venise à la veille de Noël, deux autres dans les Pouilles.

La variante a été détectée également en Suède. « Une personne qui a voyagé depuis le Royaume-Uni », a indiqué l’Agence de santé publique suédoise dans un communiqué. Il s’agit « d’un premier cas isolé » dans le pays.

Au Danemark, pays voisin de la Suède, les autorités sanitaires ont annoncé plus tôt cette semaine avoir enregistré un total de 33 cas de contamination par ce même variant du coronavirus.

Le Japon n’échappe de moins a cette nouvelle souche. Sept cas ont été détectés dans ce pays asiatique, amenant le gouvernement à fermer ses portes aux étrangers pour un mois. Notons que, ces cas ont été identifiés lors d’un dépistage à l’aéroport, sur des voyageurs en provenance du Royaume-Uni.

L’Allemagne, où une centenaire de personne a été vaccinée pour la première fois contre le covid-19, a également déclaré des cas de cette forme du virus. Les Pays-Bas, l’Australie et l’Espagne présentent aussi des cas de contamination à la nouvelle souche du virus.

Nouvelle souche détectée en Afrique

Sur le continent africain, une autre variante du virus a été détectée, mais différente à celle observée au Royaume-Uni. Elle sévit actuellement en Afrique du Sud. A en croire les autorités britannique, la nouvelle forme de virus en provenance d’Afrique du Sud était « hautement préoccupante ». Une déclaration contredit par le ministre sud-africain de la Santé, Zwelini Mkhize.

Selon celui-ci, rien ne prouve que la nouvelle souche du Covid-19 identifiée en Afrique du Sud soit plus dangereuse ou contagieuse que sa cousine britannique. Toutefois, reste à savoir si les vaccins en phase de validation pourront permettre de contenir la deuxième vague de forte contamination au virus qui s’annonce.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *