Connectez-vous

Société

Bénin/Atelier de validation de rapport : le patronat béninois soucieux de l’impact social de la Covid-19 sur l’entrepenariat

Publié

le

La salle polyvalente de l’espace Antou sise à Cotonou, a servi de cadre ce mardi 29 décembre 2020, à l’Atelier de validation de l’étude sur le thème : « Évolution de la vulnérabilité du personnel des entreprises face à la Covid-19 et approches de solutions au Bénin ». Organisé par le Conseil National du Patronat du Bénin (CNP-Bénin), cet atelier a bénéficié de l’appui technique et financier du Dutch Employers Cooperation Programme (DECP) et du CNV international. 

Le secteur privé n’est pas en marge des répercussions négatives provoquée par la pandémie de la Covid-19. C’est fort de cela que le CNP-Bénin, soucieux du bien-être social des entreprises béninoises a initié ce mardi en collaboration avec ses partenaires, un atelier de validation d’un rapport portant sur l’impact social qu’a cette pandémie sur le secteur de l’entreprenariat et les approches de solution.

L’objectif général de cet atelier est de procéder à la validation du rapport dudit étude. Il a connu la participation d’une trentaine cadres d’entreprises du Bénin.

En effet, depuis l’année dernière, l’humanité s’est lancée dans une course contre la pandémie de la Covid-19. Le monde du travail en a été tellement affecté que les conditions de travail sont métamorphosées. Les répercussions se font sentir particulièrement au niveau de « la sécurité et la santé au Travail », a fais savoir M. Uzziel Twagilimana, représentant résident du CNV international au Bénin. À l’en croire, « c’est donc opportun que le CNP-Bénin est eu l’initiative d’entreprendre cette investigation sur les conséquences psycho-sociales du covid-19 sur les employés qui sont les premiers ressources d’une entreprise ». Du même, avis que ce dernier, Eustache Kotingan, président par intérim du CNP-Bénin, qui estime qu’un travail se devait d’être fait. Ceci, afin de « mesurer les impacts psychologiques, anthropologiques et socio-culturelles que peut entraîner cette crise sur les entreprises ».

 Pour ce dernier, cette recherche est d’une importance capitale. Ceci, dû au fait que l’environnement du travail est « confronté à divers risques sociaux tels que les maladies, les accidents, le décès, la vieillesse… ». Ainsi, ce travail vient à point nommer dans le but lucratif de construit des bases solides sur lesquelles reposeront le « système de couverture sociale adaptée aux conditions et spécificités des travailleurs », poursuit-il.

Par ailleurs, ce document qui sera valider, rappelle M. Eustache Kotingan, « est appelé à devenir un véritable gouvernail devant nous amener à construit des bases solides sur lesquelles reposeront notre système de couverture sociale adaptée aux conditions et spécificités des travailleurs ».

M. Jos Van Erp, Directeur adjoint du Decp, a pour sa part, félicité cette initiative du CNP-Bénin. Cependant, ces recherches, qui ont été réalisées, ne touchent pas que le Bénin, selon lui, car la pandémie a touché le monde entier. Toutefois, espère t-il, les résultats issus de ce travail seront bénéfique tant pour employés que les employeurs. 

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *