Connectez-vous

Afrique

Côte d’Ivoire : Pascal Affi N’guessan livre quelques détails sur son incarcération

Publié

le

En liberté sous contrôle judiciaire il y a peu, l’opposant ivoirien pascal Affi N’guessan révèle les conditions de sa détention suite à son arrestation datant du 7 novembre 2020.

« Les conditions de mon arrestation ont été très compliquées, je suis passé tout près de la mort. Ensuite, j’ai passé 60 h à la Dst dans une pièce sombre, sans aucune lumière, ce n’était pas facile », a-t-il fait savoir lors d’un entretient accordé à Radio France internationale (Rfi) le 1er janvier 2021.

Cependant, « lorsque j’ai été présenté au procureur et qu’on m’a transféré à l’école de gendarmerie, je dois reconnaître que là-bas les autorités de l’école tout comme les gendarmes commis à ma surveillance ont été corrects. Je témoigne que l’école a été professionnelle. Je n’ai pas eu à subir des tortures ni de quelques maltraitances que ce soit », poursuit le président du Front populaire ivoirien (FPI).

Toutefois, l’opposant réaffirme l’intérêt de sa libération dans le processus de dialogue qui a reprus en Côte d’Ivoire. Un dialogue politique qui selon lui essaye d’apaiser l’environnement socio-politique et relancer le processus démocratique au Pays.

Par ailleurs, ce dernier n’a pas manqué d’aller saluer le président du PDCI, Henri Konan Bédié qui a contribué à sa libération. Cela à été l’occasion pour l’opposant de se prononcer sur les élections législatives qui s’annonce pour bientôt. Pour Pascal N’guessan, il urge pour ce scrutin législatif que son Parti, le FPI soit uni afin d’affronter ces échéances.

Pour autant, il espère non seulement, la libération de tous les détenus arrêtés en marge de la crise électorale de 2020. Mais aussi, la tenue d’un dialogue sincère pour libérer la Côte d’Ivoire.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *