Connectez-vous

Sports

Promotion et de développement des activités sportives: L’Obssu forme les encadreurs avec l’appui de la FIFA

Publié

le


Le Bénin veut faire des merveilles et mettre sur le marché de futur talents. Pour ce faire, un accent est mis sur la formation à la base. A Cotonou, au Stade général Mathieu Kérékou, se déroule depuis hier la formation de plus de 200 encadreurs. Cette initiative appuyée par la Fédération internationale de Football et qui est à sa deuxième phase a pour cible le Programme de promotion et de développement des activités sportives (Ppdas).

A l’occasion, le Coordonnateur du Ppdas, Dieudonné Mensah, a salué ce partenariat qui va permettre la formation de nos encadreurs sportifs en avec l’appui de la FIFA. «  Profitez pour renforcer les connaissances au suet de notre discipline qu’est le football », a-t-il lancé à l’endroit des encadreurs.

Le programme des classes sportives est un vivier par lequel le Bénin compte préparer la relève sportive pour des résultats meilleurs. Le Gouvernement y tient et cette session de formation qui regroupe les encadreurs de l’Atlantique et du Littoral vient à point nommée. « Au lancement du Pag en décembre 2016, le ministre des Sports disait que le souhait du Gouvernement est que les résultats dans le monde su sport ne soient plus le fruit du hasard. Aujourd’hui, nous sommes en train de voir 22 stades sortir de terre. Il y a le lancement du chanter des académies sportives. Nous sommes en train de voir que les enfants ont repris gout aux disciplines. (…) Le ministre a voulu qu’au lieu que ce soit une quarantaine d’encadreurs que nous avons voulu former au départ, que nous fassions profiter à tout le monde. Parce que ce n’est pas tous les jours qu’on bénéficie de la présence de ces formateurs », a dit Bellarminus KAKPOVI, Secrétaire général du Ministère des Sports.

Et pour la représentante de la FIFA, Géraldine HEINEN, c’est une joie de contribuer au développement des encadreurs au Bénin. « La FIFA est une grande famille. Je remercie la Fédération française pour sa Française. Ça nous conforte dans notre choix d’avoir choisi le Bénin », a-t-elle souligné. Géraldine HEINEN espère que l’initiative pourra être répliquée dans d’autres pays grâce aux succès enregistrés.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *