Connectez-vous

Politique

Plaintes excessives contre l’Etat béninois : ce qu’en pense Patrice Talon

Publié

le

Au Bénin, plusieurs acteurs civils se plaignent contre l’Etat sans saisir les juridictions. Ces sujets de plainte concernent pour la plupart, des cas de détournement de dernier public. Le président de la République, Patrice Talon ayant fait ce constat souhaite que ses compatriotes se plaignent devant la CRIET. Il n’a pas caché son envie de voir des Béninois portés des affaires de détournement de deniers public devant la juridiction qui traite de ces genres d’affaires.

A l’en croire, « les gens portent plainte contre le Bénin parce que les conditions ne leur permettent pas d’être candidat ». Cependant, « je n’ai vu personne écrire à la CRIET pour porter plainte contre ceux qui ont détourné notre argent de Maria-Gléta ou de Porto-Novo (référence au siège de l’Assemblée nationale inachevée, ndlr) », a fait savoir le Chef de l’Etat en  tournée de reddition de compte dans la partie septentrionale du Bénin.

Par ailleurs, ce dernier déplore qu’aucun Béninois n’ait saisi la juridiction spéciale de Porto-Novo pour dénoncer ces faits répréhensibles par la loi. « Pourquoi personne n’a envoyé de plainte à la CRIET pour dire il faut les poursuivre ? Pourtant ces choses-là nous font plus de mal qu’autre chose ? », s’interroge le président Patrice Talon.

« Désormais chacun de nous quand on voit quelque chose on va écrire à la CRIET », a-t-il toutefois recommandé.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *