Connectez-vous

Afrique

Dissolution de la junte : le Mali se conforme à une exigence de la Cedeao

Publié

le

« Le Comité national pour le Salut du peuple (CNSP) est dissous », indique un décret en date du 18 janvier, signé par le président de transition du Mali, Bah Ndaw et le Premier ministre Moctar Ouane, Cinq mois après le putsch, la junte est donc officiellement dissoute.

Cet organe composé des militaires qui ont renversé le 18 août 2020, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta n’existe plus. C’était une Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Les militaires exercent une grosse emprise sur la transition mais promettent rendre sous 18 mois le pouvoir à des dirigeants civils issus d’élections libres et transparentes.

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *