Connectez-vous

Economie

OMC : Ngozi Okonjo-Iweala, la nouvelle dirigeante de l’organisation

Publié

le

Une première dans l’histoire de l’organisation mondiale du commerce (OMC). La nigériane Ngozi Okonjo-Iweala, prend la direction de l’organisation, après près de six mois d’élection controversée. Nommée le lundi 15 février dernier, elle devient la première femme et de sur quoi première personnalité africaine à occuper cette fonction.

Faut-il le notifier, cette nomination est intervenue après que le nouveau président américain Joe Biden a approuvé sa candidature, qui avait jusque là été bloquée par son prédécesseur Donald Trump. Par cet acte, le 46ème président américain affiche son objectif de soutenir des approches plus coopératives des problèmes internationaux après l’approche «l’Amérique d’abord de Trump qui avait lancé de multiples différends commerciaux.

A 66ans, l’économiste et ancienne ministre prend ainsi les rênes du principal organisme de commerce international composé des 164 pays membres. Par ailleurs, la tâche s’annonce rude pour Ngozi Okonjo-Iweala. En connaissance de cause, elle a défini ses priorités. En effet, une fois qu’elle aura pris fonction, Okonjo-Iweala se penchera immédiatement sur la question des conséquences économiques et sanitaires de la pandémie du COVID-19. Mieux, elle va « mettre en œuvre les réponses politiques dont nous (membre de l’organisation, ndlr) avons besoin pour relancer l’économie mondiale ».

Reste à savoir si elle s’aura comblée le vide qu’aura laissé son prédécesseur brésilien, Roberto Azévêdo. Toutefois, elle prendra fonction officiellement le 1er mars 2021 pour un mandat renouvelable qui s’achève le 31 août 2025.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *