Connectez-vous

Société

Vatican : Le Pape François a accepté la démission du cardinal Robert Sarah

Publié

le

Ce samedi 20 février, le pape François a accepté la démission du cardinal guinéen Robert Sarah, préfet de la Congrégation du culte divin et de la discipline des sacrements, pour raison d’âge.

Selon La Croix, depuis plusieurs mois, et bien avant la pandémie du coronavirus, il ne faisait pas mystère de sa volonté d’être déchargé de ses fonctions. Ainsi, quelques semaines après ses 75 ans, atteints en juin dernier, le cardinal Robert Sarah a présenté sa démission au pape François, qui l’a acceptée ce samedi 20 février 2021.

Le cardinal Robert Sarah Figure est une figure spirituelle très conservatrices sur le plan liturgique, et ses relations avec le pape François ont quelques fois difficiles. A juste titre il a souvent été présenté comme un opposant au pape.

La vie de Robert Sarah avant Rome

Né en 1945 dans une famille pauvre, il découvre sa vocation religieuse au contact des missionnaires spiritains.

Nommé curé de la cathédrale de Conakry puis a seulement 34 ans, en 1979, archevêque de la capitale, il se fera connaître par son opposition à la dictature marxiste de Sékou Touré. Appelé à Rome en 2001, il est nommé numéro deux de la puissante congrégation pour l’évangélisation des peuples.

Proche de Benoît XVI, il sera créé cardinal en 2010 par le pape allemand. François le nomme en 2014 à la congrégation pour le culte divin, poste moins stratégique de la Curie. Chargé de rappeler les normes en matière de liturgie, il s’est toujours défendu d’être un opposant au pape François, même si ses prises de positions ont parfois tranché avec celles du souverain pontife comme l’an dernier quand il défendait avec virulence le célibat sacerdotal alors que François penchait pour l’ordination d’hommes mariés.

Le cardinal Sarah est l’auteur de nombreux ouvrages où il loue les vertus du silence et s’inquiète de la déchristianisation de l’Occident. Son successeur à la Curie n’est pas encore connu.

« Je suis entre les mains de Dieu. Le seul roc, c’est le Christ, a-t-il écrit sur son compte Twitter. Nous nous retrouverons très vite à Rome et ailleurs ».

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *