Connectez-vous

Société

Interdiction de la consommation de la chicha : le préfet du Littoral emboîte le pas à ses collègues

Publié

le

La consommation de la chicha est désormais abolie dans le département du littoral. C’est ce qui ressort de l’arrêté en date du mardi 19 février 2021 signé par l’autorité préfectorale intérimaire dudit département, Jean-Claude Codja.

Par cette décision, ce dernier emboite le pas à ses confrères du Borgou, du plateau, de l’Ouémé, mais aussi des préfets de la Collines, du Zou, de l’Atlantique et du Mono. Faut-il le croire, ceux-ci prennent conscience du danger auxquelles s’adonnent les consommateurs de la chicha. En ce qui concerne le département du littoral, Jean-Claue Codja s’est fait claire sur les sanctions encourus par toutes personnes allant à l’encontre de cette décision.

Ainsi, toute personne prise en flagrant délit d’usage de la chicha est passible d’une amende allant de 10 000 à 50 000 francs CFA. Mieux, les promoteurs d’établissement ouvert au public (débits de boissons, maquis, boîtes de nuit, restaurants et autres), qui permettront l’usage de la chicha dans l’enceinte de leur établissement sont passible d’une amende allant de 50 000 à 300 000 francs CFA. En cas de récidive,  ces derniers verront leurs établissements fermés. Toutefois, rappelle l’autorité préfectorale, une phase de sensibilisation sera mise en œuvre avant le démarrage de la répression.

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *