Connectez-vous

Afrique

Président algérien Abdelmajid Tebboune:« Nous sommes contre la violence »

Publié

le

Interrogé sur la coopération militaire de l’Algérie et la France dans une interview ce mardi 2 mars 2021, Abdelmajid Tebboune s’oppose au recours à la violence.

Brouille diplomatique entre la France et l’Algérie ? La réaction du président Abdelmajid Tebboune laisse penser. Pour lui, la période où la France donnait des instructions aux pays africains est révolue. L’implication militaire de son pays dans le G5 Sahel se fera selon la volonté de l’Algérie. « L’Algérie n’allait pas s’impliquer militairement au Mali, et même si nous le décidions, quand la déclaration émane du président français nous ne le ferons pas », a-t-il indiqué.
Pour Abdelmajid Tebboune, l’Algérie est une puissance et compte maintenir le cap de façon démocratique. « Nous sommes une forte puissance en Afrique, c’est une réalité. Nous avons une armée forte et nous maintenons notre influence en Afrique mais d’ici à ce que j’envoie les fils du peuple pour se sacrifier au Mali ou ailleurs, non je ne le ferai pas », a martelé le numéro un de l’Algérie. Son pays s’implique dans le maintien dans la paix.
Des militaires algériens sont au front en Libye, au Mali et au Niger pour les opérations de la paix. « Nous sommes contre la violence. Notre présence en Afrique est naturelle », a clamé M. Tebboune, évoquant aussi d’autres questions à savoir les élections et le Hirak.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *