Connectez-vous

Afrique

Vagues de soulèvements au Sénégal: la CEDEAO invite toutes les parties à la retenue

Publié

le

Sensible aux manifestations meurtrières au Sénégal qui réclament la libération de Ousmane Sonko, la Commission de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) invite les sénégalais au calme pour préserver la paix.

Face aux violences qui déchirent le Sénégal, la CEDEAO rompt le silence. Dans un communiqué samedi 6 mars 2021, l’organisation sous-régionale a condamné les manifestations meurtrières déclenchées par la mise sous mandat de dépôt de l’opposant Ousmane Sonko. « La Commission de la Cedeao suit avec attention l’évolution de la situation au Sénégal et condamne les violences survenues dans plusieurs villes », signale le texte. La commission appelle toutes les parties à la retenue et au calme. Par ailleurs, elle invite les autorités à prendre des mesures nécessaires pour apaiser les tensions et garantir les libertés de manifester pacifiquement, conformément aux lois en vigueur dans le pays. Ces violences font déjà état de plusieurs morts, des blessés graves et des dégâts matériels.
Ousmane Sonko, opposant principal du président Macky Sall, est poursuivi pour une supposée affaire de viol et de menace. Il est en détention préventive, en attendant la suite des enquêtes judiciaires. Avant cette poursuite judiciaire, le parlement sénégalais a levé l’humilité du député. A la présidentielle 2019, il arrive en 2ème position derrière l’actuel chef de l’Etat.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *