Connectez-vous

Afrique

Sénégal : les premiers mots de Ousmane Sonko après sa libération

Publié

le

L’opposant sénégalais Ousmane Sonko est en liberté depuis hier, lundi 08 mars 2021. Ceci, dans le cadre de l’affaire où il est reconnu coupable de « viol » et de « menaces de mort ». Cependant, ce dernier dont l’arrestation mercredi 3 mars 2021 a occasionné des vagues de manifestations à travers le pays, réaffirme son innocence suite à sa libération.

A travers une déclaration sur son compte Twitter, l’opposant à fait savoir que les charges dont il est accusé ne sont pas fondées. « Si cette accusation était fondée, je n’aurais jamais accepté qu’il y ait ne serait-ce qu’un manifestant dehors, puisque j’aurais porté la responsabilité de toutes ces pertes et victimes », a fait savoir Ousmane Sonko qui déplore un complot. « Mais leur complot pour me liquider a plongé le pays dans cette situation. Ces manifestations ne visaient aucunement à léser quelques personnes que ce soit ou pays ou leurs intérêts au Sénégal », a-t-il poursuivi.

A l’en croire, ces manifestations bien au contraire « témoignent de
l’expression: « la souveraineté appartient au peuple »! La loi, c’est le peuple! »
». Par ailleurs, il a tenu dans son message à remercier « les chefs religieux et coutumiers qui ont alerté sur ces jours sombres que nous vivons actuellement ». Selon le bilan des autorités sénégalaises, au moins 5 personnes sont décédées et plusieurs sont blessés dans les heurts. De même, plusieurs biens publics ont été saccagés.

Pour autant, l’opposant a invité les manifestants notamment ceux de Dakar et en Casamance à déposer les armes. Toutefois il les appelle « à rester déterminés quant aux enjeux de l’heure ».

Advertisement

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *