Connectez-vous

Politique

Secteur du tourisme, de la culture et des arts au Bénin : Jean Michel Abimbola dévoile les réformes accomplies à la diaspora Béninoise

Publié

le

Le ministre du tourisme, de la culture et des arts Jean Michel Abimbola a pris part ce dimanche 21 mars 2021, au sixième cycle de rencontre de la Coalition Nouveau Départ de la Diaspora Béninoise (CNDDB) par visioconférence. Cela a été l’occasion pour le ministre de faire le bilan des réformes et perspectives menées dans le secteur du tourisme, de la culture et des arts depuis 2016.

Le secteur du tourisme, de la culture et des arts occupe une importante place dans le programme d’action du gouvernement Talon. Plus que jamais, ce secteur a connu en ces cinq dernières années, plus de réforme qu’auparavant. A en croire le ministre Jean Michel Abimbola, d’importants projets ont été lancés dans le secteur du tourisme dans certain certains villes clé du pays. Il s’agit entre autre de la construction du musée de l’épopée des amazones et des rois du daxomè, le réaménagement de la cité lacustre de Ganvié. Il est de même pour la cité de Ouidah qui habite la majorité des réformes dans ce secteur. En effet, l’Etat envisage de reconstruit intégralement la cité tels que c’était au temps de l’esclavage. Ceci, en passant par la place marchande, la porte du non-retour mais aussi le Fort portugais. Aussi, une station balnéaire est en cours de réalisation, ceci afin d’accroître le potentiel touristique de cette ville historique.

Faut-il le notifier, le parc du Pendjari fait également partir des projets de réforme entrepris par le gouvernement. Selon le ministre plusieurs actions ont été menées et d’autres seraient en cours afin d’assurer la sécurité des touristes. Par ailleurs, la ville de Cotonou n’est pas restée en marge des réformes dans ledit secteur. Ainsi, le Bénin dispose désormais d’une corniche offrant un espace de baignade en toute sécurité grâce à deux épis de SIAFATO à l’est du PLM ALEDJO.

En dépit de ces projets dont certains sont en cours de réalisation, d’autres projets sont à pied d’œuvre dans le secteur du Tourisme. Il s’agit notamment de la réconstruction de certains musées et l’adoption de loi portant cadre aux musées au Bénin.

En ce qui concerne le secteur de la culture et des arts, Jean Michel Abimbola fait savoir qu’une Galerie nationale est créée et rendue fonctionnelle, permettant à l’artiste béninois d’exposé son art. Aussi des projets sont en cours pour la redynamisation notamment du FITHEB (Festival international de théâtre du Bénin), le CNCIA (Centre national de cinéma et de l’image animée) et l’EAN (Ensemble artistique national).

Ces projets visent ainsi à promouvoir le théâtre, le cinéma et la danse au Bénin. L’autre volet culturel est la restriction de certains biens culturels pillés par la France en période coloniale. A ce sujet, le ministre dévoile qu’en dépit des 25 biens culturels qui seront officiellement restitués au Bénin, des études sont entrain d’être menés en commun accord avec la France pour répertorier l’ensemble des biens culturels béninois pillés ou emporter en destination de la France.

Notons que ces projets se sont révélés satisfaisants pour le pays. Car elle aurait permis la signature de plusieurs partenariats et l’acquisition des investissements d’opérateur étranger. Mieux, à travers ces projets plusieurs recrutements sont en vue. Ce qui d’ailleurs réduira le taux de chômage. Pour autant, « le pays, dans 2 à 5 ans, occupera une place remarquable sur la scène touristique continentale », a conclu le ministre dont la présentation a été appréciée par la diaspora.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *