Connectez-vous

Santé

Covid-19 : l’UA renonce aux vaccins d’AstraZeneca

Publié

le

L’Union Africaine (UA) ne compte plus désormais sur le vaccin Oxford-AstraZeneca dans la campagne de vaccination en cours sur le continent. Cette renonciation, loin d’avoir un rapport avec les rares cas de caillots sanguins impliquant ledit vaccin, est plutôt due au retard de son approvisionnement dans les pays du continent.

En effet, à travers le programme Covax, le Serum Institute of India est autorisé à fournir des vaccins à l’échelle mondiale. Cependant, les autorités de Delhi ont réquisitionné des stocks du vaccin pour faire face à une augmentation des cas de contaminations dans leur pays. Pour autant, cette restriction indienne sur les exportations aurait compliqué les choses pour l’Afrique.

A en croire le directeur du Centre Africain de contrôles des maladies (Africa CDC), John Nkengasong, ces vaccins représentent « l’épine dorsale » de la campagne de vaccination menée en Afrique. Ainsi, « si celles-ci sont retardées, il est peu probable que nous atteignions nos objectifs », a-t-il fait savoir. En vue de pallier à ce problème, l’institution africaine étudie d’ores et déjà la piste du vaccin américain « Johnson & Johnson », qui a déjà signé un accord pour 400 millions de doses uniques.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *