Connectez-vous

Monde

Russie : Plusieurs dégâts dans une fusillade à Kazan

Publié

le

C’est un bilan de neuf morts et une vingtaine de blessées ce mardi 11 mai 2021 lors d’une fusillade effectuée par un tireur de 19 ans dans une école au Kazan.

Constellation générale ce mardi 11 mai 2021 dans une école au Kazan. Neuf morts parmi lesquels sept élèves, une vingtaine de blessées, voilà pour l’heure le nombre de victimes fait par un jeune tireur de 19 ans qui a déjà été interpelé à en croire les déclarations du dirigeant de la république du Tatarstan avec pour capitale Kazan la ville éplorée. C’est des jérémiades à n’en point finir, des mères difficiles à consoler et une débandade générale. Sur des scènes et images peu commodes et tristes, on peut voir le cœur serré comment des enfants et des adolescents essaient de se sauver en sautant des fenêtres d’un bâtiment de trois étages.

Les photos et scènes horrifiantes montrent des corps ensanglantés presque sans vie abandonnés à la douleur et d’autres bénéficiant d’aide et de soin. Cette fusillade vient battre le record des plus graves fusillades jusque-là enregistrées dans une école russe depuis 2018. Les causes de cette fusillade sont pour l’heure inconnue mais on se questionne à raison pour savoir comment ce jeune homme de 19 ans a pu se procurer cette arme surtout lorsqu’on sait la réglementation régissant le port d’arme en territoire russe. Roustam Minnikhanov a déclarée en effet déclaré : « Nous avons perdu sept enfants, des élèves. Quatre garçons et trois filles. De plus, nous avons perdu un enseignant. Et nous avons perdu une autre femme ». Il paraîtrait que les responsables de cette république ont aussi précisé à l’AFP qu’au moins vingt autres personnes, dix-huit enfants et deux adultes ont été envoyé en hospitalisation.

La chose est tellement à plaindre puisque ‘’six mineurs sont dans un état grave et sont en soins intensifs’’, c’est-à-dire entre la vie et la mort à en croire les propos du porte-parole Lazzat Khaïdarov. L’agence presse locale Tatar-inform va affirmer quant à elle que les victimes dont il s’agit ici sont dans l’intervalle [7 à 62] ans.
Sans l’ombre d’un doute, cette situation a poussé le président Poutine à revoir les lois en matière de port d’arme son porte-parole Dimitri Peskov.

Advertisement

Il est très tôt de dire que la situation est sous contrôle même si le comité d’enquête affirme que « l’assaillant a été arrêté et [que] son identité a été déterminée » car les causes raisonnables de cet acte de violence ne sont pas encore connues du grand public. Il est vrai que le jeune tireur a été montré sur des vidéos sur les réseaux sociaux où ‘’torse nu et couvert de sang [et] allongé dans une cellule’’ il dit avoir commis son acte avec préméditation, ou s’il faut être simple, en toute conscience.

De plus, cette même vidéo le montre affirmant qu’il ‘’déteste tout le monde’’ et qu’il est ‘’Dieu’’. C’est une scène qui est impassible de tout jugement. De toute évidence, que qu’il s’agit des victimes ou de l’assaillant, la douleur se trouve des deux côtés.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *