Connectez-vous

Monde

Covid-19 aux USA : début de la vaccination des enfants de 12 à 15 ans

Publié

le

Après le prolongement de l’autorisation du vaccin de Pfizer/BioTech pour les adolescents de l’intervalle d’âge [12, 15] ans, les Etats-Unis ont entamé ce jeudi 13 mai 2021 la vaccination des adolescents dans tout le pays. Ces adolescents représentent aux Etats-Unis 17 millions de personnes.

Le président américain Joe Biden a déclaré le mercredi 12 mai 2021 que « c’est un nouveau pas dans [leur] lutte contre la pandémie ». Il a demandé aux parents de ne pas avoir peur, mais d’aller faire vacciner leurs enfants. Il a également dit que « le vaccin pour les enfants entre 12 et 15 ans est sûr, efficace, pratique, rapide et gratuit ». Il a continué en précisant que dès jeudi, 15 000 pharmacies à travers le pays devraient être déjà équipées et bien préparées pour faire les piqûres.

C’est en effet grâce à l’Agence Américaine des Médicaments (FDA) qui après évaluation des données ‘’d’essais cliniques sur quelques 2000 jeunes’’ a donné l’autorisation de vaccination que ce vaccin est fait aux enfants. Depuis le mardi, certaines localités ou régions avaient déjà commencé la vaccination des adolescents. Mais il faut dire que plusieurs localités ont attendu l’accord des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) avant d’envoyer les enfants se faire vacciner. C’est donc le mercredi 12 mai au soir que l’agence à donner son aval.
Il est important de préciser que le vaccin administré aux enfants de 12 à 15 ans ne change pas par rapport à celui des adultes. Ils recevront le même dosage.

C’est un avantage qui pourra permettre à plusieurs personnes d’aller se faire vacciner dans les centres déjà existant. Mais la difficulté majeure des agents en charge de cette vaccination est comment faire pour convaincre suffisamment les parents d’aller faire vacciner leurs enfants. Puisque en réalité, seulement trois sur dix parents ont accepté de faire la vaccination anti-Covid à leurs enfants, s’ils le peuvent. Le reste des parents, près d’un quart environ ont simplement refusé, d’après un sondage effectué mi-avril par la Kaiser Family Foundation.

Advertisement

Les autorités disent vouloir encourager les parents. Pour cela, ils sont entrain de réfléchir à comment faire pour que la vaccination soit proposée à la population dans des lieux pratiques assez fréquentés. « Nous travaillons à ce que les enfants puissent être vaccinés dans leurs écoles également », a fait savoir la directrice des CDC Rochelle Walensky pour qui cette vaccination sera effective. 

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *