Connectez-vous

Société

Interpellation d’une barque comportant du cannabis sur la plage d’Agoué: le parquet de Comè ouvre une enquête judiciaire pour élucider le dossier

Publié

le

L’insécurité grandissante ne sera pas de mise dans les communes de Bopa, Comè et Grand-Popo dans le département du Mono. Voilà l’engagement du Parquet du tribunal de première instance de deuxième classe de Comè que dirige le jeune et talentueux magistrat, Rodrigue Ago qui a ouvert une enquête judiciaire pour élucider une affaire dont il a été saisi par le commissariat d’arrondissement d’Agoué dans la commune de Grand-Popo. En effet, il s’agit de l’interpellation d’une barque motorisée chargée des sacs de jutes contenant des boules et plaquettes des feuilles et graines desséchées à première vue mais susceptibles d’être du cannabis. Que s’est-il réellement passé ?

Advertisement

Les faits remontent au dimanche 09 mai 2021 où le commissariat de l’arrondissement d’Agoué dans la commune de Grand-Popo a été informé sur renseignement des populations de ce que, une barque motorisée, chargée des sacs de jutes contenant des boules et plaquettes des feuilles et graines desséchées susceptibles d’être du cannabis aurait été immobilisée par quatre occupants sur la mer à 200 m de la plage à Agoué dans la direction de l’église catholique de cette localité. L’information a été rapidement portée au chef du parquet du tribunal de première instance de deuxième classe de Comè, Rodrigue Ago dont le pouvoir s’étend territorialement sur les communes de Bopa, Comé et Grand-Popo. En bon magistrat qui a fait ses preuves en qualité de substitut du Procureur près le tribunal de Cotonou et qui entend surtout lutter contre la criminalité sous toutes ses formes dans le département du Mono, le Procureur Rodrigue Ago a instruit l’unité aux fins d’interpeller la barque motorisée de même que ses occupants. A la vue des agents de Police, les délinquants se sont jetés en mer et ont ainsi échappé à leur interpellation. Après une fouille minutieuse et ceci dans les règles de l’art, il a été constaté que cette barque est chargée de vingt-six (26) sacs de jutes contenant des plaquettes de boules de feuilles et graines desséchées susceptibles d’être du cannabis et un colis contenant des boulettes. L’enquête suit actuellement son cours afin que cette affaire soit élucidée pour le bonheur des populations. Vivement que les mis en cause soient arrêtés afin qu’ils répondent de leurs actes devant la justice.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *