Connectez-vous

Monde

Covid-19: De nouvelles restrictions sanitaires à Singapour et en Malaisie

Publié

le

Après plusieurs mois pendant lesquelles les malades de la Covid-19 ont baissé un considérablement, le Singapour et la Malaisie enregistrent depuis quelques jours de nouveaux cas de contamination à la Covid-19. Les autorités ont alors remis en place les restrictions sanitaires qui étaient observées l’année passée. 

C’est ainsi que depuis ce dimanche 16 mai 2021 les restrictions sanitaires qui avaient été imposées l’année dernières ont repris. Déjà, les rassemblements de plus de deux personnes à l’extérieur sont interdits. Les visites dans les maisons sont limitées à deux invitées. Quant aux restaurants, ils ne recevront plus de client sur place. Plus aucun client dans les restaurants et bars. 

Ces mesures qui rentrent en vigueur ce dimanche 16 mai sont faites pour durer jusqu’au 13 juin. Ces mesures qui sont prises ressemblent à celles de l’année dernière au début de la première vague de la maladie. L’année dernière, ces mesures avaient permis d’éliminer les « cluster locaux ». Mais ces derniers jours, la pandémie sévit à plusieurs endroits et ne permettent pas vraiment de la contenir. On note déjà à l’aéroport de Changi plus de quarante personnes atteintes. 

Le ministre singapourien des transports à déclarer que « ce virus très virulent, a traversé [leurs] défenses ». Cela empêche alors le projet « bulle de voyage » qui est un projet conjoint entre le Singapour et Hong Kong. Plusieurs personnes avaient déjà effectué leur réservation. Ce projet est repoussé pour une date ultérieure qui dépend de à la fin de cette troisième vague de la pandémie.

Advertisement

En Malaisie, les restrictions également sont stricts. Jusqu’au début du mois de juin, les malaisiens devront rependre à travailler par télétravail puisque les rassemblements ont été suspendus. Les autorités demandent aux populations de respecter les mesures prises car cette troisième vague de la Covid-19 est plus dangereuse que les deux premières vagues. Il faut dire que cette troisième vague est causé par un variant indien de la maladie et qui tue en masse depuis peu en Inde. Les deux tigres asiatiques vont devoir encore attendre pour un bon moment avant de recommencer avec leurs activités commerciales.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *