Connectez-vous

Actualité

Erdogan tacle Biden pour son soutien à Israël: Biden a « les mains ensanglantées »

Publié

le

Les querelles et affrontements entre Israël et Palestine date de plusieurs années. Mais ces derniers jours, ce sont des affrontements meurtrières qui opposent les deux pays. C’est un bilan pas des moindres du côté de la Palestine: plus de 200 morts.

Les appels et interventions internationaux ne cessent de se multiplier. Mais les deux pays ne cessent d’attiser encore les affrontements. La Palestine comme Israël ne semble pas du tout prête à cesser le feu. C’est une situation qui se complique de jour en jour. Le dimanche 16 mai, Israël a d’ailleurs détruis le bâtiment de la presse internationale El Jazzera. Ce bâtiment ce trouvait sur la bande de Gaza. Il y a plusieurs dégâts des deux côté mais beaucoup plus du côté de Palestine.

Le conflit semble ne pas vouloir prendre fin. Or les affrontements s’intensifient chaque jour un peu plus. Le président turc est monté alors aux créneaux ce lundi 17 mai 2021. Il a dit tout simplement ce qu’il pense de la situation. Pour le président Erdogan Recep Tayyip, ce conflit continue de s’intensifier parce que l’allié premier d’Israël sont les Etats-Unis. Il prend alors les Etats-Unis comme le seul responsable des « multiples décès qui sont enregistrés » chaque jour.

Joe Biden accusé

Le président Erdogan affirme que le nouveau locataire de la maison Blanche Joe Biden a les mains sales. Il le qualifie d’avoir « les mains ensanglantées ». Et il précise la raison d’une telle affirmation. Israël plus que fort en armement multiplie ses attaques contre la Palestine parce que soutenu par les Etats-Unis. Il va plus loin en disant à Joe Biden: « Vous écrirez l’histoire avec les mains ensanglantées ». De plus, le président turc dénonce le fait que Washington accepte la vente de nouvelles armes à Israël. Et c’est avec ces armes qu’elle « mène des attaques disproportionnées contre la bande de Gaza ».

En effet, le président turc pense que le véritable problème de ce conflit est le soutien des Etats-Unis à Israël. Pour lui, il y a une solution rapide qui va beaucoup arranger les choses. Les Etats-Unis doivent retirer leur soutien à Israël. Il reste un autre aspect important de ce conflit. La bande de Gaza n’a pas vraiment les armes pour affronter Israël. La Palestine dans la foulée de ces affrontement avec Israël a déjà perdu un de ces haut commandant de l’armée.

Quelques médiations

Mais quelque chose est étrange. Washington n’a pas croisé les bras. On note quand-même en dépit de tout une démarche du secrétaire d’Etat de la maison blanche. Antony Blinken, c’est son nom, a demandé aux deux pays en guerre de protéger les populations. Différentes actions de médiation dans le même temps viennent de partout pour apaiser la situation. Ainsi, les médiateurs américains font de leur mieux pour calmer les choses. Tout comme les médiateurs de l’Egypte et de l’ONU. D’ailleurs, l’Assemblée Générale de l’ONU a une réunion le jeudi 20 mai. C’est une réunion au cours de laquelle elle discutera de cette violence entre les deux Etats. Selon l’agence de presse Reusters, le président américain a prévu échanger avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *