Connectez-vous

Afrique

Boni Yayi : une proposition de lutte contre la Covid-19 de l’ancien président appuyée et bien reçue par le sommet de Paris

Publié

le

L’ancien président du Bénin a vu une de ses propositions de lutte contre la Covid-19 bien reçue et appuyée par le sommet de Paris qui s’est tenu le 18 mai 2021.

Le président Boni Yayi avait en effet laissé le 30 avril 2021 sur sa page Facebook des propositions de lutte contre le coronavirus. La presse ‘’Le Monde’’ avait vu ces propositions et les publié à son tour. D’après Le Monde, « l’ancien président béninois, Boni Yayi, a fait savoir qu’« il faut une émission en urgence de Droits de Tirage Spéciaux (DTS) » par le FMI en faveur de l’Afrique ».

Cette proposition a reçu l’assentiment du sommet de Paris dont les résultats sur la politique de relance de l’économie africaine ne sont pas loin de la proposition de l’ancien directeur de la BOAD. L’émission considérable de DTS demander par le président Boni Yayi est interprété par certains journalistes économistes comme un appel lancé aux Etats-Unis, à l’Union Européenne, la Chine, le Japon et bien d’autres.

A vrai dire, Boni Yayi a pensé aux grandes puissances. Car, pour lui, ces grandes puissances ont des « monnaies de réserve internationale » que leur banque respective gère. Boni Yayi pense donc que ces grandes puissances peuvent demander au FMI de mettre leur réserve à la disposition de l’Afrique pour lutter efficacement contre le Covid-19 et pour couvrir un temps soit peu les besoins des populations. Boni Yayi demande à ce que ces DTS ne soient pas des prêts faits à l’Afrique mais plutôt des dons. L’ancien président notifie que ces pays et institutions peuvent rembourser le FMI avec les liquidités dont disposent leurs banques centrales respectives. Ces besoins selon Boni Yayi sont entre autres « la modernisation des infrastructures hospitalières, les mesures de précaution, les traitements, la formation et les compétences du personnel hospitalier ». Boni Yayi va ajouter un élément de grande importance à son message : « Nous triompherons ensemble ou nous périrons ensemble ». Pour finir, Boni Yayi a également souligné que cette émission de DTS n’est pas la première. Sans se tromper, cette mesure avait été adoptée pour juguler la crise financière de 2009. Alors, il ne s’agit pas d’une première.

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *