Connectez-vous

Economie

Secteur privé : la BAD et la BERD en accord pour stimuler l’investissement en Afrique

Publié

le

Président en exercice de la BAD Akinwumi Adesina

C’est un accord important qui va impacter le continent africain. Il s’agit d’un accord partenarial signé ce mardi 18 mai 2021 entre la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement. L’objectif visé est de stimuler les investisseurs privés à investir dans le secteur privé en Afrique. Cet accord a pour but d’aider les investisseurs à trouver les financements nécessaires pour s’implanter en Afrique.

Ce partenariat entre les deux institutions financières doit combler ce qui manque pour le financement en Afrique. Ce manque que les deux banques doivent combler est de 2, 5 milliards de dollars. Suite à cet accord, le président de la BAD Mr Akinwumi Adesina a déclaré que « cet accord avec la BERD est très important pour la BAD car le plus grand défit pour l’Afrique est l’infrastructure, qui a un déficit de financement estimé entre 68 et 100 milliards de dollars par an ».

Par ailleurs, les deux banques désormais partenaires financiers a promis faire usage de « leurs qualités et de leurs expériences respectives » pour aider l’Afrique dans sa marche vers le développement. Ils ont précisés qu’« un accent particulier [sera mis] sur le changement climatique, les infrastructures résilientes et vertes et le développement des marchés de capitaux ». Ils ont aussi assuré qu’ils feront tout cela « en travaillant toujours à améliorer l’environnement des affaires [et] à favoriser l’économie réelle et à mobiliser le secteur privé ». 

Un élément important de cet accord est la confiance mutuelle que les deux institutions se font. Et déjà, la BAD et la BERD ont cofinancé en avril dernier ‘’une centrale photovoltaïque à Kom Ombo en Egypte’’. La valeur globale de cet investissement est estimée à de 114 millions de dollars.

Advertisement

C’est un accord important qui va impacter le continent africain. Il s’agit d’un accord partenarial signé ce mardi 18 mai 2021 entre la Banque Africaine de Développement (BAD) et la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement. A proprement parler, accord à pour objectif de stimuler les investisseurs privés à investir dans le secteur privé en Afrique. Aussi, c’est un accord qui a pour but d’aider les investisseurs à trouver les financements nécessaires pour s’implanter en Afrique.

C’est accord de partenariat entre les deux institutions financières doit combler ce qui manque pour le financement en Afrique. Ce manque que les deux banques doivent combler est de 2, 5 milliards de dollars. Suite à cet accord, le président de la BAD Mr Akinwumi Adesina a déclaré que « cet accord avec la BERD est très important pour la BAD car le plus grand défit pour l’Afrique est l’infrastructure, qui a un déficit de financement estimé entre 68 et 100 milliards de dollars par an ».

Par ailleurs, les deux banques désormais partenaires financiers a promis faire usage de « leurs qualités et de leurs expériences respectives » pour aider l’Afrique dans sa marche vers le développement. Ils ont précisés qu’« un accent particulier [sera mis] sur le changement climatique, les infrastructures résilientes et vertes et le développement des marchés de capitaux ». Ils ont aussi assuré qu’ils feront tout cela « en travaillant toujours à améliorer l’environnement des affaires [et] à favoriser l’économie réelle et à mobiliser le secteur privé ». 

Un élément important de cet accord est la confiance mutuelle que les deux institutions se font. Et déjà, la BAD et la BERD ont cofinancé en avril dernier ‘’une centrale photovoltaïque à Kom Ombo en Egypte’’. La valeur globale de cet investissement est estimée à de 114 millions de dollars.

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *