Connectez-vous

Afrique

Ethiopie: les autorités sous sanctions américaines

Publié

le

Restant insensible à la catastrophe humanitaire dans la région du Tigré, Washington a sanctionné le gouvernement éthiopien accusé d’avoir mal géré les hostilités.

C’est une descente aux enfers pour le gouvernement éthiopien. Washington impose des sanctions contre les autorités éthiopiennes. Restrictions de visa, sanctions financières, sécuritaires et dans le domaine de l’assistance, sont autant de mesures contre l’Éthiopie. Des pressions seront aussi mises sur le FMI et la Banque Mondiale pour geler des financements en faveur de ce pays. Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken a déclaré que le gouvernement éthiopien n’a pas pris des mesures significatives pour mettre fin aux hostilités dans la région du Tigré.

Ces sanctions mettent en difficulté le gouvernement d’Abiy Ahmed. Déjà surendettée, l’économie éthiopienne a été récemment abaissée par l’agence Moody’s. Cette décision des États-Unis est comme un coup de masure sur la tête des autorités éthiopiennes. Elles accusent Washington d’ingérence dans les affaires d’un pays souverain. «Les tentatives américaines de s’ingérer dans les affaires intérieures de l’Éthiopie ne sont pas seulement inappropriées, mais complètement inacceptables », a déclaré le ministère éthiopien des Affaires étrangères de l’Éthiopie.
Traitant ces sanctions d’ « inutiles et contreproductives », Addis-Abeba avoue avoir tout tenté pour coopérer avec l’administration Biden au début de la crise. Les Etats-Unis ont également sanctionné l’Érythrée.

Advertisement
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *