Connectez-vous

Politique

Le nouveau gouvernement de Patrice Talon 2 au crible de l’appréciation de Paul Hounkpè

Publié

le

Le chef de file de l’opposition à livrer le mercredi 26 mai dernier son appréciation par rapport au nouveau gouvernement du chef de l’Etat Patrice Talon. Pour Paul Hounkpè, il n’y a aucune appréciation à faire. Il est seulement intéressé par les résultats qui émaneront de cette composition gouvernementale.

Après la formation du premier gouvernement du quinquennat 2021-2026 du président Patrice Talon, le chef de file de l’opposition se prononce. C’est le mardi 25 mai dernier que le président béninois a dévoilé la composition de son nouveau gouvernement dans lequel il y a seulement trois entrées et deux sorties.

Le chef de file de l’opposition, Paul Hounkpè, a été donc interrogé au micro de la radio nationale sur la composition de ce nouveau gouvernement ce mercredi 26 mai 2021. Il était question de savoir l’appréciation que le numéro 1 de l’opposition béninoise fait de ce nouveau gouvernement où très peu de ministère ont changé de main. Paul Hounkpè a en effet déclaré que les résultats seuls l’intéressent. Il affirme : « Notre rôle n’est pas de juger ce que le président [Patrice Talon] trouve opportun à faire en termes de nomination, mais nous voulons surtout les attendre sur le plan des résultats ». Il continue en précisant : « Il ne nous revient pas à nous de juger des compétences, des capacités, de l’ambiance politique autour du président. Ce n’est pas notre rôle ».

Pour le premier responsable de l’opposition béninoise, son parti la Force Cauris pour un Bénin Emergeant (FCBE) attend le président Patrice Talon au niveau de la problématique du développement du Bénin. « Nous, nous attendons des réalisations. Nous attendons l’amélioration des conditions de vie des Béninois surtout des travailleurs qui sont des maillons essentiels de redistribution de la richesse » ajoute Paul Hounkpè.

Par le canal de la radio nationale, Paul Hounkpè n’a pas manqué de rappeler à Patrice Talon de respecter les promesses qu’il a eu à faire lors de son discours d’investiture le dimanche 23 mai 2021. Et pour se faire beaucoup plus entendre, Paul Hounkpè va dire : « Nous aurons à tenir compte des promesses faites par le chef de l’Etat au cours de son investiture ».

Continuer la lecture
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *